Directrice de Production

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 24 janvier 2010

Polémique sur l'avance à Fanny Ardant

L'attribution de l'avance sur recettes au film de Fanny Ardant, « Cendres et sang » (500 000 €)...

Lire la suite

Questions sur un pactole

Le CNC, via le système d’avance sur recettes, attribue 25 millions d’euros par an à une soixantaine de films. Mais de nombreuses voix s’élèvent, au sein de la profession et en dehors, pour estimer le système trop opaque, et qui fait la part trop belle aux grands noms du cinéma français au détriment des nouvelles générations.

Lire la suite

Plongée dans les comptes du cinéma français

Le Centre national de la cinématographie (CNC) distribue chaque année 25 millions d’euros à des cinéastes français. Deux plaintes ont été déposées sur les conditions de cette distribution.

Lire la suite

dimanche 10 janvier 2010

Les producteurs français préoccupés

La note positive donnée par le Centre National du Cinéma (CNC) à la sortie des chiffres 2009 ne satisfait pas les producteurs français qui considèrent leur milieu en crise.

L'Association des producteurs de cinéma (APC) et le Syndicat des producteurs indépendants (SPI) ont manifesté leur inquiétude dans un communiqué commun. Ils pointent du doigt la baisse importante des investissements dans le cinéma français qui a atteint son plus bas niveau depuis 2004. L'APC et le SPI voient également la baisse du nombre de jours de tournage (7% de moins qu'en 2008) comme une preuve de la "crise que traverse le secteur". L'APC et le SPI ne "partagent donc pas la présentation positive qui est faite" par certains des chiffres rendus publics par le CNC. Elles souhaitent que les pouvoirs publics organisent "une réunion d'urgence sur la situation de la production cinématographique", inquiètes de voir que les perspectives pour 2010 ne soient pas meilleures que l'année précédente. Le CNC, lui, avait considéré à la sortie de ses chiffres de 2009 que la production cinématographique française était en "relative bonne santé".

Lire la suite