Paris, en images époustouflantes. C'est ce qui vient de mettre en ligne, en juillet, par la société de production de films nantaise AeroTech Vision. Elle a pu capturer des images la capitale, comme un oiseau, durant la journée ou la nuit, avec des lumières changeante, des plans lents filmés en ultra-haute définition (4K). Les vues plongeantes ne sont accompagnées d'aucun commentaire.





Ne survoler ni habitations, ni voitures, ni piétons

Tourner ces images aériennes de Paris n'aura pas été qu'une simple formalité. Fabien Chesnet, le directeur de production d'AeroTech Vision, raconte les obstacles administratifs auxquels il a eu à faire face pour un résultat d'un peu plus de trois minutes. "Ça a été très compliqué parce qu'il a fallu se rapprocher de plusieurs services comme la Préfecture de Police (...) et l'autorisation de la Ville de Paris pour fermer les parcs". Il a fallu près d'un mois pour obtenir toutes les autorisations.

"On a décollé depuis huit parcs différents depuis tout Paris" — Fabien Chesnet, directeur de production d'AeroTech Vision

Fabien Chesnet a bataillé, au moins un mois, pour obtenir une autorisation de tournage de la part de la Mairie de Paris. Seul impératif : ne pas survoler d'immeubles d'habitation ni piétons ou voitures . Il, a donc fallu contourner le problème et utiliser les parcs et jardins de Paris comme lieu d'envol. Le drone décollait alors à la verticale et filmait à 360 degrés. "Chaque jour de tournage, nous étions accompagnés d'agents de la Ville. Ils nous ont suivis toute la journée et nous permettaient de fermer les lieux publics lors des prises de vue par drone", explique le directeur de production d'AeroTech Vision.

Planer au-dessus des monuments et quartiers

En regardant bien la vidéo, on s'aperçoit que les images ne parcourent pas la ville. Le point de vue est assez statique et bouge lentement, à la verticale. Pas question de survoler quelques habitations, il a donc utiliser de gros zooms optiques afin de capturer une grande partie des cimes de la capitale.

Ainsi, vous verrez défiler sous vos yeux : Montparnasse, Beaugrenelle, la Défense, Montmartre et le Sacré-Cœur, la Tour Eiffel à l'aube, les Invalides, l'Arc de Triomphe, la Place des Vosges, Beaubourg, les Champs-Élysées, les cheminées qui fument, la circulation qui s'écoule ou la verdure des parcs. Le Trocadéro et le Château de Versailles devaient également figurer dans ce projet de film, mais il n'a pas été possible d'y tourner. "On a choisi tous ces lieux parce que, selon nous, ils étaient les plus emblématiques de Paris", explique Fabien Chesnet, directeur de production d'AeroTech Vision.

Deux jours de tournage

La réalisation de cette vidéo aérienne a nécessité deux jours de tournage en mai 2017. Les prises de vue se sont déroulées à chaque fois de 4 heures à 2 heures du matin dans huit parcs différents. Le matériel utilisé pour filmer ces images est un drone DJI Inspire 2 avec des zooms Zuiko Lens (30 mm, 50 mm, 90 mm). Ces gros zooms optiques ont notamment permis de réaliser des vues très précises du quartier de La Défense situé alors à deux kilomètres de distance.

Quel usage pour ces images ?

Pour le moment, ce film ne servira que de "carte de visite" à la société de films Aerotech Vision, en attendant pourquoi pas une commande ou une vente des images. Née en 2014, l'entreprise est spécialisée dans les prises de vues aériennes par drones et basée à Rezé, près de Nantes (Loire-Atlantique). La société est fréquemment sollicitée pour le tournage de campagnes promotionnelles, le cinéma, les documentaires ou des émissions de télévision.

Source : France Bleu / Denis Souilla
directeur de production direction de production directrice de production producteur cinema television productrice tournage plateau comedien directrice afdas opca formation anglais espagnol audiovisuel comment se vendre transmedia coaching crowdfunding financement participatif dirprod marketing viral produire un documentaire www.dirprodformations.fr