"Nous sommes les seuls en Europe à pouvoir défendre, aider, développer une industrie cinématographique dans toutes ses composantes (comédiens, techniciens, auteurs, metteurs en scène, producteurs), maintenir un volume de production, conserver une part de marché en salle, entretenir une relation étroite entre le cinéma français, son public et son marché. Ce sont toutes ces caractéristiques qui assurent la pérennité de notre système", souligne le rapporteur.

Les réformes proposées doivent avoir comme objectif de "maintenir cette spécificité", a-t-il insisté.

Appelé "agrément" le dispositif que souhaite réformer le CNC détermine, en fonction du film agréé, le niveau de l'aide automatique accordé par le CNC aux producteurs de films pour leurs projets à venir. "L'agrément" consiste en une grille dans laquelle sont attribués des points en fonction de différents critères. Un producteur doit ainsi obtenir 100 points pour bénéficier d'une aide automatique du CNC.

Selon le magazine spécialisé Le Film Français, quelque 300 films ont été agréés au CNC en 2015, dont 234 d'initiative française. L'an dernier, un total de 235 producteurs ont mobilisé près de 51 millions d'euros de soutien automatique.

Le rapport contient 23 propositions de réforme de "l'agrément".

Alain Sussfeld propose notamment de renforcer le poids relatif de la langue de tournage et du lieu de tournage pour obtenir la qualification d'oeuvre européenne. Les comédiens européens qui tourneraient dans la langue de leur nationalité seraient considérés comme européens, mais pas s'ils tournent dans une autre langue.

"L'identité d'un film est lié à ses artistes-interprètes, et la relation entre le public français et son cinéma passe par les comédiens et par la langue qu'ils parlent dans les films. C'est un élément structurant majeur de notre industrie", a insisté M. Sussfeld dans son rapport.

Sur la base des propositions de M. Sussfeld, le CNC doit maintenant ouvrir une concertation d'ici la fin du mois afin de pouvoir présenter une réforme à l'automne en vue de son application à compter du 1er janvier.

Source : TV5monde

Pour télécharger le rapport sur le site du CNC : ICI directeur de production direction de production directrice de production producteur cinema television productrice tournage plateau comedien directrice afdas opca formation anglais espagnol audiovisuel comment se vendre transmedia coaching crowdfunding financement participatif dirprod marketing viral produire un documentaire www.dirprodformations.fr