Pour apparaître dans ses films, Peugeot, Audi et BMW ont lâché plusieurs millions d’euros à Luc Besson. Dans la biographie non autorisée, « Luc Besson, l’homme qui voulait être aimé », Geoffrey Le Guilcher révèle notamment les dessous de ces deals juteux.

Lire la suite