Fleur Pellerin a affirmé mardi qu'elle "ne faisait pas de réglementation ou de législation pour des cas particuliers", en réponse à Luc Besson qui craint que son nouveau film en anglais ne puisse bénéficier du crédit d'impôt cinéma et se tourner en France. Le réalisateur français estime que Valérian, une superproduction d'un budget de 170 millions d'euros devant employer 1.200 personnes pendant 6 mois, ne se tournera pas en France en raison du crédit d'impôt défavorable aux films en langue anglaise. "Moi je n'adapte pas les dispositifs pour les cas précis, a dit la ministre de la Culture interrogée sur RTL, mais je crée un cadre pour rendre attractif le territoire pour les films français". "Je continue à travailler pour rendre ces dispositifs encore plus attractifs et je serais évidemment ravie si (...) la valeur ajoutée que créerait le tournage de ce film en France pouvait bénéficier à notre territoire plutôt qu'à celui de nos voisins", a ajouté la ministre. "C'est un sujet de loi de finances donc les arbitrages seront rendus au début du mois d'octobre", a-t-elle précisé. Le système de crédit d'impôt cinéma permet à une société de production de déduire de son imposition 20% de certaines dépenses de production effectuées en France.

Source : LCI/TF1
directeur de production direction de production directrice de production producteur cinema television productrice tournage plateau comedien directrice afdas opca formation anglais espagnol audiovisuel comment se vendre transmedia coaching crowdfunding financement participatif dirprod marketing viral produire un documentaire www.dirprodformations.fr