Jean-Jacques Annaud a annoncé cet accord dans la matinale de RTL. Pour lui, cela montre que "les Chinois s’intéressent au reste du monde". Il note un "désir de comprendre le reste du monde." et salue "un public dynamique", et un cinéma en pleine expansion avec la création de 14 nouvelles salles par jour sur le territoire.

Après avoir tourné son dernier film en Mongolie, Wolf Totem, pour China Film Group, le réalisateur est persuadé qu'il existe un "bel avenir de coopération entre les deux pays", et n’exclut pas pour ses prochains films une coproduction franco-américano-chinoise.

Joint par l’AFP, le coproducteur du cinéaste Xavier Castano évoque "un accord stratégique de partenariat avec la Chine pour deux films dans les trois prochaines années". "Dans les trois ans à venir, on va pouvoir faire deux films ensemble en coproduction, qu'ils viennent de sujets chinois ou français", a-t-il ajouté. Le prochain film d'Annaud devrait s'intéresser à l'impératrice chinoise Cixi, a-t-il également dévoilé. Il pourrait être réalisé "par un cinéaste chinois ou un cinéaste français qu'on coproduirait avec eux".

Alors que les films français en Chine sont soumis à une politique de quotas (cinq à sept films français par an contre 45 pour les Américains), Wolf Totem ne rentrera pas dans ces quotas, indique Xavier Castano, car les accords de coproduction font que le film est considéré comme chinois en Chine, et français en France. "En Chine, il sera certainement le film français le plus vu et en France le film chinois qui aura la plus grande exposition. C'est tout l'intérêt de la coproduction", a-t-il estimé.

La question des quotas sera abordé durant la visite du président chinois en France.

Source : Le Film Français - Océane LE MOAL
directeur de production producteur cinema television productrice tournage plateau comedien directrice