“Alors même qu’elle entame la négociation de l’avenant à son Contrat d’objectifs et de moyens (COM) avec l’Etat afin de prendre en compte la nouvelle donne budgétaire imposée par la loi de finances 2013, France Télévisions décide brutalement et unilatéralement l’arrêt de toutes les cases de diffusion d’oeuvres audiovisuelles et cinématographiques de seconde partie de soirée sur France 3 du lundi au jeudi”, poursuit le communiqué avant de souligner que ces cases “sont essentielles dans la diversité de l’offre du groupe France Télévisions et pour la création”. La réponse de Rémy Pflimlin n’a pas tardé. “Alors que des emplois directs et indirects sont en question, et que je dois prendre des décisions lourdes de conséquences pour nos chaînes, qualifier celles-ci de jeu est inacceptable et irresponsable”, indiquait hier soir un communiqué du patron de France Télévisions qui se concluait ainsi: “Alors que la représentation nationale envisage, malgré la situation économique, de demander aux Français une contribution supplémentaire à l’audiovisuel public, les représentants des producteurs seraient mieux inspirés de dépasser leurs intérêts particuliers au profit de l’intérêt général”.

Source : AFP
directeur de production producteur cinema television productrice tournage plateau comedien directrice