StudioCanal a annoncé hier un accord avec Anton Capital Entertainment (ACE), basé à Londres, qui devient son partenaire exclusif pour la production d'une centaine de films internationaux sur trois ans.

En vertu de "slate deal" -une première en Europe- ACE apportera 150 millions d'euros sur trois ans, ce qui lui garantit une "participation automatique de 30 % dans chaque film international". En échange, StudioCanal ne s'est pas endetté ni n'a cédé la moindre part de son capital, a insisté son président, Olivier Courson, lors d'un point presse. "Nous restons à 100 % une filiale du Groupe Canal+." Cet accord, estime-t-il, offre trois avantages majeurs : augmentation de la capacité d'investissement, partage des risques et des recettes, pas de partenaires à rechercher au coup par coup. "Cela va nous permettre d'étendre notre production, de faire plus de films et d'avoir une capacité de réaction sans égal en Europe, voire même supérieure à celle des majors américaines (...) sans endettement de notre part et en conservant une totale autonomie."

StudioCanal, souligne son président, est resté une entreprise rentable, là où les majors voient leurs marges stagner sous les 10 % du chiffre d'affaires. La filiale de Canal+ prévoit pour 2011 une rentabilité de 14 % avec un chiffre d'affaires de plus de 400 M€, en hausse de 10 %.

Source : Satellifax
directeur de production producteur cinema television productrice tournage plateau comedien directrice