Quatre prix seront décernés le 31 mars par le jury, composé de sept détenus (deux femmes et cinq hommes), deux conseillers pénitentiaires, un surveillant pénitentiaire et une représentante du pôle culturel du service pénitentiaire d'insertion et de probation (SPIP).

Le festival "Fleury fait son cinéma" n'a "pas seulement pour but de divertir les détenus, mais aussi de leur proposer une réinsertion possible", a expliqué Ludivine Sagnier lors d'une conférence de presse dans la maison d'arrêt des femmes.

Chacune des huit projections donne lieu à une rencontre avec des réalisateurs et acteurs, parmi lesquels Richard Berry, Jean-Pierre Bacri, Marina Foïs ou encore Nathalie Baye, et les détenus pourront également rencontrer des professionnels du cinéma: ingénieur lumière, agent de sécurité, chef constructeur décors, cascadeur, chef peintre,...

"Ces professions ont été choisies de manière à susciter un intérêt chez les détenus", a ajouté Ludivine Sagnier.

Un partenariat a été mis en place avec le Pôle Emploi Spectacle et les Missions Locales.

Une détenue de 29 ans, membre du jury et dont l'anonymat doit être conservé, souligne qu'elle a fait des études en médiation culturelle, mais qu'elle a "galéré dehors". Pour elle, ce festival est l'occasion "de rencontrer du monde" et mettre un pied dans ce milieu.

En tout, 400 à 500 détenus assisteront aux projections.

"Des personnes qui ont elles-mêmes été jugées se retrouvent à juger", note en souriant encore Ludivine Sagnier.

Source : AFP
directeur de production producteur cinema television productrice tournage plateau comedien directrice