Arrivé il y a trois mois à la tête du groupe, le patron de France Télévisions veut accélérer «la réorganisation du groupe, qui se fera, à l'image de Radio France, en redonnant leur propre personnalité et leur couleur aux différentes chaînes».

Contrairement aux chaînes privées, «nous n'avons pas des cibles commerciales, notre mission est de toucher tous les publics», a-t-il souligné.

«L'objectif est de rajeunir l'audience des chaînes publiques», dont la moyenne d'âge, 55 ans actuellement, est assez élevée, a-t-il poursuivi. France 2 devrait être davantage tournée vers un public jeune, tandis que France 3 reviendrait vers plus de proximité. Avec des «JT plus marqués» et une couverture de l'information plus européenne pour France 3.

Cette réorganisation devrait se traduire à l'antenne en septembre 2011. En septembre dernier, Rémy Pflimlin, fraîchement nommé, avait eu la tâche inédite de présenter la grille 2010/2011 préparée par son prédécesseur Patrick de Carolis.

L'autre grand chantier du patron de France Télévisions sera le développement de l'offre numérique du groupe public. «Il faut proposer une offre sur tous les écrans, en direct et en continu, en les déclinant et en les adaptant à tous les supports comme l'Iphone et l'Ipad mais aussi les réseaux sociaux comme Twitter et Facebook», a souligné Rémy Pflimlin.

Une direction du pôle numérique, une des quatre directions transversales du groupe public, a été confiée à Bruno Patino, qui a assuré le développement du site internet du quotidien Le Monde.

Pour informer les partenaires sociaux de la nouvelle organisation des chaînes (France 2, France 3, France 4, France 5 et France Ô) un CCE s'est tenu le 18 et 19 novembre.\(Pas question toutefois de détricoter cette entreprise unique telle que l'a voulu la loi de décembre 2009. France Télévisions garde quatre directions générales déléguées transversales: aux antennes et aux programmes, aux moyens et aux finances, à l'organisation et aux ressources humaines et au projet numérique.\( La nouvelle organisation, qui va redonner aux chaînes la maîtrise de leur communication, de leurs fictions et de leurs programmes, fera l'objet d'un nouveau CCE en décembre avant d'être mise en place en janvier 2011, a précisé Rémy Pflimlin.

Pour construire «une entreprise solide sur 5 ans» et «consolider les fondations», l'élaboration d'un plan stratégique, après débat dans l'entreprise, permettra de négocier avec l'Etat actionnaire un COM (contrat d'objectif et de moyens) sur 5 ans.

Source : L'Alsace
directeur de production producteur cinema television productrice tournage plateau comedien directrice