Comme lors des éditions antérieures du Festival de Cannes, l’activité internationale du CNC a été riche en événements, qu’il s’agisse de premiers contacts noués avec de nouveaux partenaires ou de la confirmation des relations d’entente tissées depuis plus longtemps. Cette année, ce sont au total quatre accords internationaux qui ont été signés par la France dans le domaine du cinéma : deux accords de coproduction et deux accords de coopération.

Afrique du Sud
Pour la première fois, Frédéric Mitterrand, ministre français de la Culture et de la Communication, et Lulama Xingwana, ministre des Arts et de la Culture de la République d’Afrique du Sud ont signé le 16 mai dernier un accord de coproduction cinématographique. Il permettra aux films coproduits entre la France et la République d’Afrique du Sud d’accéder aux systèmes de soutien des deux pays, témoignant de la volonté des deux ministres de franchir une nouvelle étape dans le développement des relations culturelles entre la France et la République d’Afrique du Sud.

Brésil
Le 18 mai dernier, Véronique Cayla, présidente du CNC et Manoel Rangel, président-directeur de l’ANCINE, ont procédé à la révision de l’accord de coproduction franco-brésilien, en signant un nouvel accord en présence de nombreuses personnalités. Une nouvelle disposition permet d’abaisser à 10% la contribution du coproducteur minoritaire, si les autorités des deux pays en sont d’accord.

Égypte
Afin de compléter et d’enrichir l’accord de coproduction conclu entre la France et l’Égypte en 1983, Véronique Cayla, présidente du CNC et Khaled Abd El Galeel, président du Centre national du cinéma égyptien (EFC) ont signé à Cannes le lundi 17 mai dernier une convention de coopération cinématographique entre les deux pays. Cette convention, qui concerne notamment les domaines de la formation et du patrimoine, permettra également de faciliter les échanges entre professionnels des deux pays dans les secteurs de la production et de la distribution.

Cambodge
Enfin, le 19 mai dernier, une convention de coopération cinématographique a été signée pour la première fois entre Véronique Cayla, présidente du CNC et Som Sokum, secrétaire d’État chargé du cinéma au Ministère de la Culture et des Beaux Arts du Cambodge. L’objectif essentiel de cette convention de coopération est de poursuivre les actions menées au Cambodge pour former une nouvelle génération de professionnels et élargir les compétences des techniciens locaux. Elle contribuera à la renaissance du cinéma cambodgien, notamment au travers de la mise en place d’une réglementation du secteur. Elle va permettre d’encadrer le soutien apporté à la Commission du Film du Cambodge (CFC) inaugurée en 2009 avec le soutien de Film France et de l’Agence française de développement (AFD) et au département du cinéma cambodgien dans le domaine de la formation des professionnels et celui de la conservation du patrimoine. Par ailleurs, elle encouragera la coproduction de films et facilitera les rencontres et les échanges des producteurs des deux pays, en particulier dans le cadre du Fonds Sud Cinéma. Enfin, elle s’efforcera de promouvoir la production cinématographique entre les deux pays.

Source : CNC
directeur de production producteur cinema television productrice tournage plateau comedien directrice