« J'ai les épaules larges, mais là c'est plus possible ». Quitter Rexpoëde ? « C'est certain. Je ne peux plus continuer avec Animalia production parc. J'ai déjà établi des contacts ailleurs ».

Le divorce entre Max Crochet et Animalia production parc est consommé, bien que le dresseur en soit le membre fondateur et reste son directeur technique. « J'ai été trahi par des gens, qui se sont montrés incapables de gérer le projet », explique-t-il, Selon le dresseur, les conventions passées entre Animalia production parc et l'ADECAC (son association) n'ont pas été respectées, notamment en terme de rémunération pour ses prestations. De son côté, Animalia production parc se retourne contre Max Crochet, lui reprochant de n'avoir pas toutes les autorisations pour se produire avec ses animaux. Max Crochet soutient que c'est à Animalia production parc d'effectuer les demandes d'autorisations manquantes. L'association prétend le contraire. On l'a compris, chacun campe sur ses positions, sans espoir de réconciliation. « Ça ne se débloquera pas, c'est sûr », regrette Max Crochet.

Cette ambiance délétère est à la source des plaintes qui sont tombées récemment, comme les deux stagiaires qui attaquent Animalia production parc devant la justice, pour n'avoir pas reçu la formation - payante - escomptée : « C'était un élément moteur et important du projet. La formation a été pourrie et les stagiaires ont perdu confiance. Tout a été fait pour détruire cette formation ».

Du côté des bénévoles, pourtant très motivés et qui ont travaillé dur pour faire tourner la boutique, on affirme aussi que tout a été fait pour que l'affaire tourne au fiasco. « L'ambiance s'est considérablement dégradée. Pressions, provocations », explique Alexandra. « Tout est fait pour qu'on parte ». Ce n'est pas à Max Crochet qu'elle en veut, mais à ceux dont elle estime qu'ils lui mettent des bâtons dans les roues. Elle vient même de s'impliquer dans la création d'un comité de soutien à Max Crochet pour que la préfecture lui restitue au plus vite ses bêtes saisies « et qu'il puisse poursuivre son activité professionnelle avec ses animaux sur un autre site, aux structures et au cadre administratif adéquat ».

Cette professeur d'anglais avait monté un projet pédagogique avec des scolaires pour créer un spectacle autour du loup et du conte fantastique. Lorsqu'elle a débarqué à Rexpoëde, le 6 mai, avec 49 élèves, ce sont les gendarmes qui ont assuré le comité d'accueil, afin de faire respecter l'interdiction pour la structure de recevoir du public. Alexandra tenait à préciser que la plainte des parents d'élèves pour abus de confiance contre Animalia production parc n'a pas encore été déposée, comme nous l'avions écrit.

« Mais c'est dans notre intention de le faire ».

Source : www.lavoixdunord.fr / A. C.


Les commentaires :

Msa
Vendredi 29 Mai 2009 à 19:23
Monsieur Crochet n'a aucune renomé dans le milieu animalier, sauf celle d'être un mauvais dresseur et un mauvais payeur. Ce qu'il a fait à Rexpoêde, il l'a déjas fait en Touraine et il recommencera ailleurs si on lui redonne ses animaux. Un loup s'était déjas échappé en Touraine (Verneuil sur Indre). C'est un homme dangereux à qui l'on devrait retirer les certificats de capacités. Pour une fois il y a une justice...

martinsaintflovier
Jeudi 28 Mai 2009 à 11:57

Et bien qu'on lui enlève toutes ses bêtes.Pour avoir connu ce cher Mr Max Crochet je peux vous certifier qu'il a laissé toutes ses animaux à l'abandon.Basé à 60km de ses bêtes dans un appart de TOURS il laissait sa voisine de 60ans s'occuper comme elle le pouvait des animaux pendant 6 mois.Des loups sont morts,une chèvre étripée,bébé kangourou mort et les autres ne doivent leurs saluts qu'au bon soin de leur bienfaitrice.Ne parlons pas des 10 chats qui devaient être largués par le chauffeur sur l'autoroute et qui est partis avec les fauves,chats restant,poney et chèvre ds un semi remorque clos avec fausse plaque d'immatriculation.Des preuves et videos existent,filmés au dépend de Mr Crochet,alors que ses animaux étaient à l'abandon.Elles ne demandent qu'à voir le grand jour.Parlons des 2 ans de loyer non payés et des dettes accumulées à Saint Flovier.Bon vent Mr Crochet,vos animaux vous salue bien.

eurizooz
Mercredi 27 Mai 2009 à 17:15

c'est dans l'habitude de monsieur crochet de se faire passer pour une victime je crois...

directeur de production producteur cinema television productrice tournage plateau comedien directrice