Tête d'affiche de cette comédie qui évoque les rapports d'une mère et de sa fille de seize ans, l'actrice se souvient de l'ado qu'elle était dans «La Boum».

De «La Boum» à «LOL»

«Il n'y a que trente ans qui séparent les deux films. Et j'en suis le lien et le symbole. LOL est un film générationnel comme l'était La Boum dont Lisa Azuelos s'est beaucoup inspirée. Le film joue de la même manière sur l'affectif, sans avoir une dimension sociale ou politique. Les comédies de ce genre sont très rares dans le cinéma français. Lisa Azuelos a envie de rire des choses de la vie et je trouve que c'est une qualité remarquable. Elle m'a donné le rôle d'Anne, une mère de quarante ans, divorcée et qui a trois enfants dont Lol, une ado de ­16 ans. Un rôle qui me permet d'aborder la problématique parents-ados en la dédramatisant et en jouant parfois l'autodérision. La possibilité aussi pour moi de témoigner et de partager mon expérience.»

De la bluette à la «love story»

«Dans La Boum, le flirt tourne autour du premier baiser. À 16 ans, Lol, l'héroïne, a d'autres préoccupations… Le film de Lisa parle d'amour et du premier rapport sexuel. Sa mère, Anne, comme tous les parents du monde, a peur…»

Les ados d'aujourd'hui

«Ils ont un langage très codé, communiquent par MSN et SMS comme dans LOL. On leur en met beaucoup trop dans la tête ! Même s'ils ont l'air de s'en foutre, d'être complètement à l'ouest, ils se sentent concernés par trop de choses. Si cela ne vient pas de nous, c'est l'école, Internet, la télé qui s'en chargeront. Ils sont anxieux et subissent une pression énorme. Ils ont peur de tout. En fait, on les surprotège. Ils mangent mal à la cantine ? On se réunit entre mamans pour en parler. Mais nous, on a bouffé des choses horribles ! Ils ont un corps qui ne leur sert à rien. Ils le percent, ils le tatouent, ils ont un vrai mal-être physique. Et pourtant, on les écoute beaucoup plus qu'avant. Ils ont les bonnes godasses, tout est parfait. Ils sont immunisés, du coup ils sont superallergiques ! Ils ont l'érudition, la connaissance, ils sont superintelligents, c'est hallucinant. Avec les mômes du film, j'avais des gros complexes !»

Alcool, drogue et rock'n'roll

«Depuis l'époque de La Boum, le monde a beaucoup évolué, les rapports sociaux se sont tendus. Les ados ne savent pas d'où viennent leurs problèmes. Le monstre finit par surgir. Pour lâcher la tension, ils remplissent leur corps, leur esprit autrement…»

Les relations parents-ados

«Moi, je crois que le problème vient plus des parents que des enfants ! Certains parents égoïstes pensent qu'ils ont eux aussi bien le droit de s'amuser. Et il existe des mères qui, par jeunisme, sont en rivalité avec leurs filles. Et comme on est devenus plus tolérants que dans les années 1980, le manque de structure, de rituel et d'interdits à la maison n'aident pas les jeunes à se construire. Les enfants doivent savoir qu'ils sont importants, qu'ils ne sont pas accessoires.»

La célébrité à 13 ans ou l'adolescence volée

«À 13 ans, avec le rôle de Vic, je suis devenue quelqu'un de célèbre. Cela a été assez violent. Je n'ai pas pu continuer à avoir une vie insouciante. Je ne pouvais pas me raccrocher à mon milieu auquel j'avais été arrachée, ni à celui du cinéma. Mes parents étaient d'origine très modeste. J'ai arrêté le lycée. Je ne savais pas si j'allais continuer à faire du cinéma puisque ce n'était pas mon rêve. J'avais envie d'être indépendante et de travailler.»

Maman Marceau

«Je suis une mère avant d'être une actrice. Je pense d'abord à mes deux enfants. Je travaille beaucoup mais ne sors pas tous les soirs. Ce n'est pas de la générosité, j'ai été élevée comme ça. Si je ne suis pas une mère parfaite, je ne me range pas dans la catégorie des mères copines. Mon fils, Vincent qui a treize ans, a envie de réussir à l'école. À son âge, je ne faisais pas mes devoirs, je balançais mon sac et j'allais m'amuser. Je n'aurais pas dû le dire !»

«LOL» - Comédie de Lisa Azuelos avec Sophie Marceau, Christa Theret, Jocelyn Quivrin, Alexandre Astier. Durée : 1 h 41.

Source : www.lefigaro.fr / Emmanuèle Frois
directeur de production producteur cinema television productrice tournage plateau comedien directrice