Perrine a choisi d'être derrière la caméra. Tiphaine a choisi d'être devant. Elles sont soeurs et ont la même passion pour le cinéma. Si ce n'est leurs origines Sinagotes (note du webmaster : habitantes de Séné dans le Morbihan), leur parcours est très différent. Perrine Liévois a fait une année d'arts du spectacle à l'université de Rennes puis deux ans au conservatoire libre du cinéma français de Paris où elle obtient son diplôme d'assistante-réalisatrice en juin 2007. Tiphaine Siovel (elle a changé de nom pour des raisons professionnelles) a commencé par faire du théâtre à Paris avant de poursuivre ses études de comédienne à Londres et New York.



Tiphaine Siovel a eu son premier rôle dans un long-métrage sélectionné au festival Moondance aux Etats-Unis



Toutes deux se retrouvent en 2007 autour d'un projet, « Echos », un long-métrage produit par Hadrien don Fayel, originaire de Tourcoing (Nord). « Nous avons tourné pendant trois semaines, raconte Tiphaine. La plupart des scènes ont été faites du côté de Quiberon. Nous n'avions pas vraiment de budget. C'est une amie qui nous a prêté sa caméra numérique. Travailler en numérique nous a permis de tourner pas mal de scènes improvisées. Certaines ont été conservées au montage qui nous a pris près de cinq mois. »

Sélection au festivalde Moondance Tourner un film, c'est bien. Le faire connaître, c'est plus difficile. Pour cela, Tiphaine, Perrine et Hadrien l'ont présenté dans six collèges morbihanais. Ils sont également allés le proposer dans de nombreux festivals, en France comme à l'étranger. « On a essuyé beaucoup de refus, confie Tiphaine. Même à Vannes... » Et puis la chance a tourné. « Notre film a été sélectionné au festival Moondance de Doulder (Colorado), au Etats-Unis. C'est un des trois plus importants festivals de films indépendants au monde. Pour nous, c'est une grande victoire ! »

Leur film sera projeté durant le festival de Moondance qui se déroule du 29 août au 1er septembre. « Cela peut nous ouvrir des portes et lancer nos carrières, souligne Tiphaine. Ce festival attire chaque année près de 250 000 spectateurs et 25 000 professionnels de l'industrie internationale du cinéma. Sur les vingt longs-métrages de la sélection officielle (7 000 ont été présentés), « Echos » est le seul film français. »

Depuis sa création en 1999, trois lauréats du festival Moondance ont été nominés aux Oscars et un sélectionné à Cannes. 100 % des lauréats ont été ensuite produits et distribués. « Échos » raconte l'histoire d'Alice (jouée par Tiphaine), une Parisienne qui faire un reportage sur une compétition de cerfs-volants en Bretagne. La jeune femme n'arrivera pas à destination et se perdra au milieu de nulle part. «, poursuit Tiphaine, elle fera la découverte brutale de la nature qui l'entoure. Dans ce film nous avons voulu faire partager avec les spectateurs les sentiments d'Alice à travers son regard. C'est un film impressionniste. Durant le tournage, nous nous sommes laissés aller à quelques libertés avec le scénario. En fait, le film s'est réellement écrit lors du montage. »

En attendant de voir « Echos » sur nos écrans, Tiphaine et Perrine ont beaucoup de projets, notamment un nouveau long-métrage dont le tournage devrait début le mois prochain.

Source : Ouest France
directeur de production producteur cinema television productrice tournage plateau comedien directrice