À 46 ans, Laurent Storch récupère le titre de directeur des programmes de TF1 suite au départ de Takis Candilis pour le groupe Lagardère.





Laurent Storch conserve la direction des acquisitions et récupère les programmes de flux et la fiction. Nonce Paolini, le directeur général, a donc procédé à un remaniement interne sans faire appel à un talent extérieur bien que ces dernières semaines, quelques producteurs aient été approchés par TF1. Fin, intelligent, très cérébral, Laurent Storch était aussi le ténor le plus discret au sein du top management de TF1.

En revanche, il ne jouira pas d'un mandat aussi large qu'Étienne Mougeotte. En effet, Laurent Storch ne pilotera pas l'information, ni les sports de TF1. Il ne dirigera pas non plus la programmation, le marketing, la diffusion, la direction artistique qui sont autant de domaines placés sous la responsabilité de Jean-François Lancelier, directeur général adjoint, "l'horloger de l'antenne". Laurent Storch n'a pas non plus son mot à dire sur la programmation des chaînes thématiques du groupe, ce qui est un peu dommage quand on songe que la TNT oblige TF1 à miser sur deux chaînes complémentaires, TF1 d'un côté, TMC de l'autre.

Un ancien "proctérien"

Le nouveau directeur des programmes de TF1 a commencé sa carrière chez Procter & Gamble en 1987. En 1989, il rejoint la maison de disques Polygram, à l'époque sous la houlette d'Alain Lévy et de José Covo. Il y côtoie alors un jeune homme du nom de Pascal Nègre qui deviendra plus tard le patron de Polygram, rebaptisé Universal Music France. Chez Polygram, Laurent Storch approche une première fois le monde du cinéma grâce à la division audiovisuelle de la major. En 1997, il rejoint TF1. Lorsque Guillaume de Vergès, à l'époque patron de TF1 Films, quitte la Une, Laurent Storch hérite de ses fonctions.

Pour TF1, il a "découvert" Taxi 4 et La Môme

Laurent Stoch a signé deux gros succès l'an passé pour le compte de TF1 Films : La Môme (5,2 millions d'entrées) et Taxi 4 (4,5 millions d'entrées), sortis le même jour. Cette année, il signe Astérix aux Jeux Olympiques (4,4 millions d'entrées) et surtout Bienvenue chez les Cht'is qui s'annonce comme le grand "hit" de l'année en cours (déjà 4,1 millions d'entrées). Prochain défi : le lancement de Disco , le 2 avril prochain avec Franck Dubosc, Emmanuelle Béart et Gérard Depardieu.

Dans sa carrière, il n'aura pas raté grand-chose à part le succès des Choristes .

Du côté des acquisitions de séries américaines, Laurent Storch assure à TF1 ses plus grosses audiences grâce à la série Les Experts. Il est en train de réussir un deuxième pari : transformer Docteur House , acheté pour une deuxième partie de soirée, en nouveau blockbuster des prime time.

Source : Emmanuel Berreta - www.lepoint.fr
directeur de production producteur cinema television productrice tournage plateau comedien directrice