Jean-Pierre Jeunet, le réalisateur du Fabuleux destin d'Amélie Poulain et d'Un long dimanche de fiançailles, est très énervé contre Jamel Debbouze. L'humoriste-acteur devait être le personnage principal de son prochain long-métrage, Micmacs à Tire-larigot, un film satirique sur le monde des marchands d'armes, dont le tournage était prévu pour avril prochain. Mais, il y a quelques jours, Jamel s'est désisté (lire ici). Les raisons avancées sont variées : on parle d'un problème de rôle, trop à contre-emploi — mais il pourrait aussi s'agir d'une question d'argent...

En tout cas, Jeunet, 54 ans, et la Warner, qui finance les 27 millions d'euros de budget, se retrouvent dans l'embarras. Car la défection de Debbouze occasionne des répercussions plutôt fâcheuses. Albert Dupontel et François Berléand se sont également retirés du projet. Les comédiens, choisis par Jeunet en fonction du personnage joué par Jamel, ne veulent plus participer au film. Le réalisateur, qui avait offert son premier rôle au cinéma à Jamel Debbouze en 2001, dans le Fabuleux destin d'Amélie Poulain, doit donc revoir l'ensemble de son casting et repousser le tournage. Une situation qui risque d'alourdir la facture finale. Espérons que Micmacs à Tire-larigot ne connaîtra pas la même fin tragique que celui qu'Alain Chabat avait essayé de monter en 2005, quatre ans après l'immense succès d'Astérix & Obélix : Mission Cléopâtre. Jamel Debbouze, qui devait y tenir la vedette avec Gad Elmaleh, s'était également retiré à la dernière minute... faisant capoter l'ensemble du projet.

Source : www.purepeople.com
directeur de production producteur cinema television productrice tournage plateau comedien directrice