Il était temps. Cette année, les jurys de journalistes spécialisés des Prix Patrick-Dewaere et Romy-Schneider, qui distinguent chaque année deux promesses - généralement « jeunes » - du cinéma francophone, ont revu à la hausse la moyenne d'âge. Car 2008, pour Audrey Dana, qui succède au palmarès à Cécile de France et Mélanie Laurent, comme pour Jocelyn Quivrin, successeur de Clovis Cornillac et Jérémie Renier, flirtera avec la trentaine ! Cette récompense arrive donc à point nommé pour les deux comédiens aux CV artistiques déjà bien garnis, et dont les carrières ont pris un tournant décisif en 2007.



Audrey Dana


Honneur aux dames : le jury du Prix Romy-Schneider a eu, pour cette édition, un mal fou à départager deux révélations. A l'issue des votes, c'est finalement Clotilde Hesme qui l'emportait de peu : on se souvient que sa fraîcheur et sa fantaisie ont illuminé, au côté de Louis Garrel, Les Amants Réguliers (2005) de Philippe Garrel et Les Chansons d'Amour (2007) de Christophe Honoré - présenté au Festival de Cannes. Mais en raison de son indisponibilité lors de la cérémonie, le 17 mars prochain au Royal Monceau, et conformément au règlement, la distinction échoît à sa dauphine : Audrey Dana. La comédienne, plus rompue aux techniques du théâtre qu'à celles du cinéma, a été repérée par Claude Lelouch lors du tournage de Nos amis les Terriens, un film de Bernard Werber qu'il a lui-même produit. A partir de là, tout s'est rapidement enchaîné en 2007 : Lelouch la dirige dans son Roman de gare et son court-métrage Cinéma de Boulevard (dans le collectif Chacun son cinéma). Elle tourne également dans Ce Soir je dors chez toi, d'Olivier Baroux, et figure déjà au casting de trois productions pour 2008. Elle a marqué les esprits dans la peau de Huguette de Roman de gare, performance pour laquelle certains la voyaient déjà briguer un Cesar.



Jocelyn Quinvrin


Chez les messieurs, Jocelyn Quivrin se voit attribuer le Prix Patrick-Dewaere, qui remplace feu le Prix Jean-Gabin (abrogé en raisons de différends entre l'organisation et la fille de Jean Gabin). Contrairement à Audrey Dana, la vocation du compagnon d'Alice Taglioni pour le cinéma est précoce et indéfectible. Après une première apparition à 13 ans dans Louis, Enfant Roi (de Roger Planchon), il multiplie les rôles en costume dans, notamment, Lautrec, Jacquou le croquant (de Laurent Boutonnat), ou encore Jean de la Fontaine, le défi (de Daniel Vigne) au côté de Lòrant Deutsch - un autre lauréat du Prix Jean-Gabin. Il a contribué à plus d'une vingtaine de longs-métrages aux côtés de personnalités phares du cinéma : George Clooney et Matt Damon pour Syriana, Cédric Klapisch pour Peut-Etre, Chris Nahon pour L'Empire des Loups, Jan Kounen et Jean Dujardin pour 99 F, ...

Deux parcours diamétralement opposés, mais diablement inspirés, sont donc couronnés cette année... Et qu'importe l'heure : en 2003, le Prix Jean-Gabin avait bien distingué "l'espoir" Johnny Hallyday à... 60 ans !

Source : www.purepeople.com
directeur de production producteur cinema television productrice tournage plateau comedien directrice