L’activité des tournages en 2007

--------------------------------------NB NB DE JOURS
Longs métrages ---------------------- 108 -- 1435
Fictions TV (séries et fictions)--------- 126 -- 1030
Courts métrages---------------------- 103 -- 281
Films publicitaires et clips vidéos------- 135 -- 217
Photos publicitaires-------------------- 90 -- 137
Documentaires ------------------------ 66 -- 150
Films d'école ------------------------- 137 -- 308

Evolution des tournages par secteur

Longs métrages

108 longs métrages ont été tournés à Paris en 2007 (97 en 2000) dont 30 premiers longs métrages (contre 20 en 2006), représentant 1 435 jours de tournages soit 13 jours en moyenne par film.

La diversité de la production s’affiche à travers des films à petit et grand budget, des films d’auteur ou des films destinés à un large public.

Josiane Balasko "Cliente", Eric Besnard "Cash", Pascal Bonitzer l"e Grand Alibi", Emmanuel Bourdieu "Intrusions", Antoine de Caunes "Coluche", Claire Denis "35 rhums", Philippe Garrel "La Frontière de l’Aube", Christophe Honoré "Les chansons d’amour", Cédric Klapisch" Paris", Tonie Marshall "Passe - Passe," Pierre Morel "Taken" (1er film), Jean Michel Ribes" Musée Haut Musée Bas", Nicolas Saada "Espion "(1er film), Marina de Van "Ne te retourne pas", témoignent de la diversité des cinéastes qui ont choisi et fait confiance à Paris pour tourner leur long métrage en 2007.

Les plus longs tournages à Paris en 2007

67 jours "Agathe Cléry "d’Etienne Chatiliez produit par Produire à Paris
52 jours "L’Instinct de Mort" et l"’Ennemi Public N°1 "de J. François Richet produit par la Petite Reine
37 jours "Tu peux garder un Secret" d’Alexandre Arcady produit par Alexandre Films
37 jours "Seuls, Two" de Eric Judor et Ramzy Bedia (1er film) produit par les Films du Trésor
36 jours "Baby Love" de Vincent Garenq (1er film) produit par Nord Ouest Production

Films étrangers

La ville de Paris porte également une attention particulière aux tournages étrangers. La capitale a attiré 15 longs métrages dont 6 américains et 3 indonésiens, 9 nationalités représentées avec une moyenne de 5 jours de tournage. En 2002, 6 longs métrages de 3 nationalités différentes avaient choisi Paris.

Il est à noter que les réalisateurs qui se sont installés de manière significative en 2007 proviennent de pays qui ont peu ou pas l’habitude de tourner à Paris :

- Hong Sang-Soo pour "Nuit et Jour" (Corée) 28 jours,
- Rachmania Arunita pour "Lost in Love" (Indonésie) 15 jours

Quant aux tournages américains au nombre de 6 cette année, le nombre de jours de tournage a fortement diminué avec une présence en moyenne de deux jours à l’exception de "la Panthère Rose 2" de Harald Zwart avec Steve Martin et Jean Reno, 6 jours.

La diminution du nombre de jours de tournage des productions étrangères semble pouvoir en partie s’expliquer par l’absence d’incitation financière à l’échelle nationale à l’heure où la plupart des pays se sont dotés de tels dispositifs comme la Grande Bretagne, l’Allemagne, les principaux états américains et le Canada…

Fictions, séries

126 fictions en 2007 dont 85 séries et 41 téléfilms, représentant 1 030 jours de tournage soit 8 jours de tournage en moyenne. Le nombre de séries a légèrement augmenté (77 en 2006), à l’inverse on constate une diminution du nombre de téléfilms (61 en 2006), sur ce secteur de la production audiovisuelle que la délocalisation est la plus forte.

Des séries populaires comme "Avocats et Associés" (Son et Lumière / France 2), "Joséphine Ange Gardien" (DEMD Productions / TF1), une série innovante comme "Palizzi" de Jean Dujardin (Philippe Vaillant / 13ème Rue). Pour les fictions, nous pouvons noter "Les Prédateurs" de Lucas Belvaux (Scarlett Production / Canal+) ou "Françoise Sagan" de Diane Kurys (Alexandre Films / France 2), "Un Jour tu comprendras" d’Amos Gitaï (Image et Compagnie / Arte).

A noter la venue d’un téléfilm brésilien "Duas Caras" pour TV Globo et "Nodame Cantabile", téléfilm japonais pour Fuji TV.

Courts métrages

103 courts métrages tournés en 2007 soit une augmentation de 30% par rapport à 2006 totalisant 281 jours de tournage soit 3 jours de tournage en moyenne.

La Ville de Paris souhaitant pouvoir participer au maintien de cette activité a créé un fonds de soutien à la production des premiers courts métrages en septembre 2006.

L’année 2007 a été marquée par :

La création en juin dernier, d’un site internet réservé aux professionnels www.parisfilm.fr en vue d’aider les sociétés de productions françaises et internationales à préparer leur tournage dans la capitale. Il permet de découvrir la richesse du patrimoine parisien de manière détaillée, plus de 200 décors sont présentés certains avec visites virtuelles (les salons de l’Hôtel de Ville, les Musées de la ville, bibliothèques...) Destiné à être un véritable outil pour les professionnels, il précise également sur les conditions de tournage dans la capitale. Il accueille régulièrement des nouveaux sites pouvant être utilisés comme décors.

Des Parcours Cinéma invitant les parisiens et les touristes à découvrir la capitale à travers un film ont été réalisés et édités cette année : La Môme, Ratatouille, Rush Hour 3, téléchargeables sur le site www.cinema.paris.fr

L’année 2008 sera marquée par :

- Une mise en ligne sur Paris Film de 40 nouveaux sites dépendant de la Ville avec visites virtuelles accueillant les tournages.

- Une politique tarifaire incitative poursuivie pour les lieux dépendants de la Ville.

- Une réflexion sera menée en vue d’améliorer les conditions de tournages en préservant la tranquillité des parisiens, en portant une attention particulière à la question du stationnement.

La Ville de Paris, sous l’impulsion de Bertrand Delanoë, maire de Paris et de son adjoint chargé de la culture Christophe Girard, souhaite continuer à favoriser les tournages et la production cinématographique et audiovisuelle, qui sont sources d’emplois et de retombées économiques pour Paris et participent à son rayonnement en France et à l’étranger.

Source : www.paris.fr
directeur de production producteur cinema television productrice tournage plateau comedien directrice