Leurs doléances ?
Obtenir un pourcentage plus élevé de leurs droits d'auteur sur la diffusion de leurs œuvres en DVD, sur les téléphones portables ou les baladeurs numériques. Ils demandent aussi l'extension des tarifs syndicaux et avantages sociaux aux programmes de la télé-réalité. Des revendications rejetées par le syndicat des producteurs (Alliance of Motion Picture and Television Producers, AMPTP) malgré plus de trois mois de négociations. Car, selon les producteurs, le coût des films est de plus en plus élevé et ne permet pas de réévaluer les gains des artistes, d’autant que les programmes diffusés sur le Net n'ont pas encore atteint un point de rentabilité.

L'impact
Si la grève est votée ce vendredi - les contrats des scénaristes arrivaient à échéance mercredi à minuit, les programmes des chaînes de télévision américaines pourraient être bouleversés dès vendredi soir. Les premières productions touchées pourraient être les talk-shows de soirée des chaînes américaines, comme le célèbre "Tonight Show with Jay Leno" ou encore "Saturday Night Live". A la place, il y aura sans doute des rediffusions.

Quant aux films ou séries pour la télévision, ils ne seraient en revanche pas affectés immédiatement, les producteurs ayant emmagasiné des dizaines de scénarios en prévision d'un éventuel conflit. Les séries disposent elles aussi de suffisamment de scénarios ou d'épisodes déjà tournés pour tenir jusqu'au début de l'année 2008.

Source : 20 minutes
directeur de production producteur cinema television productrice tournage plateau comedien directrice