Avec plusieurs sorties d'envergure en l'espace de quelques semaines et de nombreuses sorties plus modestes, le cinéma français est omniprésent à Londres ces jours-ci. Affiches dans le métro et les salles, cartes postales, couvertures de magazines, avant-premières avec Q&A et une forte couverture de presse donnent une impression d'existence réelle aux films français dans la capitale britannique.

Une fois n'est pas coutume, le box-office s'en fait l'écho et deux films se trouvent donc cette semaine dans le « Top10 ».

Ne le dis à personne de Guillaume Canet est sorti le 15 juin sur 55 copies par Revolver Entertainment. Il est pour le second week-end de suite 8e au box-office et cumule déjà 450 000£ (soit 90 000 entrées) en dix jours. Se basant sur la notoriété d'Harlan Coben, l'auteur du livre dont est tiré le film, le travail en profondeur du distributeur, aidé par plusieurs déplacements du réalisateur et de ses comédiens, explique en grande partie ce succès.

Sorti vendredi dernier sur 58 copies par Icon Films Entertainment and Distribution, La Môme d'Olivier Dahan réalise une très bonne performance : 206 000 £ (soit 42 000 entrées) en trois jours, ce qui le place à la 6e place du box-office. Ce résultat confirme le succès du film dans les territoires anglo-saxons. En effet, en trois semaines, il cumule 4M$ en AMERIQUE DU NORD, sur une combinaison en passe d'être élargie à une soixantaine de villes américaines dès le week-end prochain.

Dans un registre plus confidentiel, notons la bonne tenue de deux films d'auteur, distribué tous deux par Artificial Eye : Dans Paris de Christophe Honoré, sorti fin avril sur 12 copies, atteint 60 000£ et surtout Je ne suis pas là pour être aimé de Stephane Brizé, sorti début juin, cumule déjà 43 000£ sur les seuls écrans de Londres. Ce dernier a profité d'excellentes critiques, comme celle du Time Out : « One of the best french film of the year »

Le distributeur Optimum Releasing a lui aussi assuré deux sorties de films français outre-Manche, encore visibles sur les écrans: Mon meilleur ami de Patrice Leconte, sorti fin avril, surprend en atteignant 370 000£. Et Fauteuils d'orchestre de Danièle Thompson cumule 140 000£.

La plupart de ces films étaient au programme du Londres - Rendez-Vous with French Cinema organisé par Unifrance fin mars. De nombreux artistes avaient alors fait le déplacement pour promouvoir en amont la sortie de leurs films.

Par ailleurs, La Science des rêves de Michel Gondry, sorti en février par Warner Bros., a effectué un résultat honorable en approchant les 550 000£. Il sera néanmoins difficile de rivaliser avec les sommets atteints par Arthur et les Minimoys de Luc Besson qui, avec plus d'un million d'entrées (et 5,6M£) a réalisé sur le sol anglais son meilleur résultat européen.

Une dizaine de films français sont attendus sur les écrans anglais cet été, dont certains sur des combinaisons importantes : Paris, je t'aime, Molière, Lady Chatterley ou encore Quand j'étais chanteur… Les résultats de ces sorties auront certainement un impact sur l'avenir de l'acquisition des films français au Royaume-Uni…

Source : UNIFRANCE
directeur de production producteur cinema television productrice tournage plateau comedien directrice