Grande déception pour Indigènes, réalisé par le Franco-Algérien Rachid Bouchareb. Ce film, qui retrace l'histoire de soldtas africains de l'armée française en 1944, était nominé neuf fois samedi aux Césars. Grand favori, il a pourtant dû se contenter d'une seule récompense, celle du meilleur scénario original, après avoir pourtant obtenu un prix d'interprétation collectif au dernier festival de Cannes.

L'équipe s'est ensuite envolée dimanche matin pour Los Angeles, où le film concourrait aux Oscars à Hollywood, dans la catégorie du meilleur film étranger. Nouvelle déception: c'est La vie des autres, de l'Allemand Florian Henckel von Donnersmarck qui rafle la récompense. Ce film relate une histoire d'amour dans la RDA des années 80, sur fond d'espionnage de la Stasi.

Source : L'Express directeur de production producteur cinema television productrice tournage plateau comedien directrice