Le successeur de Dominique BAUDIS à la Présidence du Conseil supérieur de l'audiovisuel vient d'être nommé par le Président Jacques CHIRAC. Il s'agit de Michel BOYON. Il aura désormais pour mission réguler l'audiovisuel public et privé en France.

Michel BOYON a été Directeur de Cabinet du Premier Ministre Jean-Pierre RAFFARIN ; il avait notamment été en charge de mener la mission Télévision Numérique Terrestre préalable à son lancement.

Intégralité du communiqué :

Conformément aux dispositions de la loi du 30 septembre 1986 modifiée relative à la liberté de communication, ont été nommés membres du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel à compter du 24 janvier 2007.

1. Par le Président de la République :
. Monsieur Michel BOYON, en remplacement de Monsieur Dominique BAUDIS
2. Par le Président du Sénat :
. Monsieur Alain MEAR, en remplacement de Monsieur Philippe LEVRIER
3. Par le Président de l'Assemblée Nationale :
. Monsieur Rachid ARHAB, en remplacement de Monsieur Francis BECK

Annexe : Consultation du Rapport signé Michel BOYON directeur de production producteur cinema television productrice tournage plateau comedien directrice


Michel Boyon, actuel président du Réseau ferré de France, a été nommé à la tête du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) pour un mandat de six ans en remplacement de Dominique Baudis, annonce l'Elysée.

Arhab et Méar nommés
Deux autres membres du CSA ont été désignés, Alain Méar, par le président du Sénat, et Rachid Arhab, par le président de l'Assemblée nationale. Alain Méar est ancien directeur de cabinet de Christian Poncelet, le président du Sénat. Rachid Arhab est journaliste à France 2 et ancien présentateur du journal de 13 heures.

A la tête du régulateur, Michel Boyon aura pour tâche de mener à bien le lancement de la télévision haute définition, de la télé sur mobile et des télévisions locales, rendues possibles par l'avènement de la télévision numérique terrestre en 2005. Les questions réglementaires posées par la convergence croissante des médias et des télécoms devraient également occuper son mandat et poser la question de l'éventuelle fusion du CSA avec l'autorité de régulation des télécoms, l'Arcep.

Cabinet de Raffarin
Chargé d'une mission sur la TNT en 2002, Michel Boyon, 60 ans, connaît bien l'audiovisuel pour avoir assumé la présidence de Radio France de 1995 à 1998 et avoir été administrateur de France 2 de 1993 à 1996. Cet énarque, conseiller d'état, a effectué une carrière au sein de nombreux cabinets ministériels et a été directeur du cabinet de Jean-Pierre Raffarin à Matignon de 2003 à 2005.

Hasard du calendrier politique, les neuf sages - dont trois sont nommés par le président de la République, trois par le président du Sénat et trois par celui de l'Assemblée nationale - auront tous été nommés par la droite. Cette situation avait suscité l'inquiétude du Parti socialiste, dans la perspective de l'élection présidentielle, et le PS avait demandé à Jacques Chirac de "surseoir" à ces nominations.

Le CSA est chargé de veiller au respect du pluralisme politique notamment en période électorale. Les prochaines nominations interviendront en janvier 2009 puis janvier 2011, le conseil se renouvelant par tiers tous les deux ans. Outre la gestion des fréquences et la nomination des présidents des télévisions et radios publiques, le CSA rend des avis sur les projets de loi et décrets concernant l'audiovisuel et les opérations capitalistiques concernant les sociétés détentrices de fréquences.

Source : L'Express