A peine installé en Suisse, Johnny Hallyday a déjà accordé une interview à la presse de son nouveau pays d'accueil. Dimanche dans l'hebdomadaire Le Matin Dimanche, il affirme que le ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy a approuvé son exil fiscal vers la Suisse. "Il m'a dit: 'Ecoute Coco, t'avais envie de le faire, tu l'as fait, t'as bien fait'", rapporte le chanteur dans cet entretien.

Le rocker, installé depuis mercredi dans son chalet de Gstaad, une station de ski huppée de l'ouest du pays, estime que la polémique provoquée par son départ pour la Suisse "ne fait pas de mal" à Nicolas Sarkozy. "Je suis de son côté et je crois sincèrement qu'il est le seul à pouvoir faire avancer les choses", déclare Johnny Hallyday pour renouveler son soutien au candidat UMP dans la course à la présidentielle. Le chanteur espère seulement que la controverse à son sujet "fera réfléchir les Français" sur fiscalité. "Il est clair que cette polémique a été lancée par la gauche. Mais vous verrez qu'au bout du compte ça la desservira", pronostique la rock star.





Six mois et un jour

Interrogé par Le Matin qui lui demande s'il payera 200.000 ou 300.000 euros d'impôts en Suisse, Johnny Hallyday assure que ce sera "davantage". "Ca va quand même faire une différence énorme avec la France", assure le chanteur, qui précise qu'il est taxé à hauteur de 72% dans l'Hexagone. En Suisse, il a négocié avec les autorités un "forfait fiscal", un dispositif destiné à attirer les grandes fortunes et dont bénéficient plus de 3.000 étrangers installés dans le pays. En vertu de ce système, le contribuable est imposé sur son train de vie. Le fisc prend ainsi comme base minimale d'imposition cinq fois la valeur locative annuelle de la résidence principale.

Johnny Hallyday rapporte que son inscription en tant que résident à Gstaad est chose faite depuis mercredi et qu'il restera sur place au moins six mois et un jour par an, comme l'exige le fisc français. Le dispositif du forfait fiscal lui interdisant de travailler en Suisse, Johnny précise que le cachet de son concert prévu le 27 février à Fribourg ira à une oeuvre de charité.

Source : LCI (D'après agence)
directeur de production producteur cinema television productrice tournage plateau comedien directrice