Le tournage d'Astérix entaché par un scandale de prostitution

GENEVE (AFP) - Le tournage en Espagne du long-métrage "Astérix aux Jeux Olympiques", qui réunit une distribution prestigieuse, est mis en cause dans un scandale de prostitution et de chantage, a rapporté mercredi l'hebdomadaire suisse "L'Illustré".

Selon le magazine, le producteur et réalisateur de la mégaproduction de 78 millions d'euros, Thomas Langmann, est en délicatesse avec une "figure des nuits genevoises", une certaine "Maïté", placée en détention à Genève depuis le 28 novembre sous l'accusation d'incitation à la prostitution, d'extorsion de fonds, de chantage et d'infraction à la loi sur les stupéfiants.

Selon L'Illustré, "Maïté", une Suissesse d'origine capverdienne âgée de 35 ans, s'est rendue il y a quelques semaines sur le tournage du film à Alicante en compagnie de jeunes prostituées d'Europe de l'Est. Ces jeunes femmes devaient "apparaître très discrètement à l'écran", mais "les choses auraient pris ensuite une autre tournure", selon l'hebdomadaire.





Comme le réalisateur "n'aurait pas réglé entièrement les prestations fournies", un avocat de Maïté a tenté de récupérer les sommes dues "par le biais d'une lettre très musclée", d'où l'inculpation pour chantage, selon le magazine.

Interrogée, la juge chargée du dossier au Palais de justice de Genève, Carole Barbet, a confirmé l'incarcération de "Maïté" ainsi que celle de l'avocat qui a envoyé la missive. L'article de L'Illustré "n'est pas faux, il n'y a pas d'énormités", a-t-elle déclaré.

Un autre avocat de "Maïté", Jacques Barillon, a estimé que les accusations portées contre sa cliente "sont infondées et contestées".

Thomas Langmann a assuré de son côté que l'affaire, dans laquelle il a été entendu en tant que témoin et partie civile, n'avait "rien à voir avec le tournage d'Astérix".

Son avocat, Marc Bonnant, a expliqué que son client s'était constitué partie civile quand il a appris que "la demi-mondaine" était déjà sous les verrous "pour d'autres raisons très similaires".

"Elle lui réclamait de l'argent en le menaçant de raconter des sornettes dont on a admis depuis qu'elles étaient fausses", a indiqué Me Bonnant.

Le film, dont la sortie est prévue en janvier 2008, réunit des acteurs tels que Clovis Cornillac (Astérix), Gérard Depardieu (Obélix) et Alain Delon (César) mais aussi des sportifs comme Zinédine Zidane, David Beckham et Michael Schumacher, selon le site internet du film.

directeur de production producteur cinema television productrice tournage plateau comedien