Jean-Paul Huchon, président de la Région Ile-de-France et Francis Parny, vice-président chargé de la culture et des NTIC, ont fait voter un budget de près de 3,6 M€ pour soutenir 16 nouvelles productions cinématographiques et audiovisuelles.

Depuis la création, en 2001, du Fonds de soutien régional (doté de 14 millions d’euros en 2006), 204 œuvres dont 134 œuvres cinématographiques et 70 audiovisuelles ont été soutenues pour un montant global de plus de 50 millions d’euros.

L’objectif de ce Fonds de soutien est double :
• préserver la diversité de création
• lutter pour la relocalisation des tournages et la fabrication des productions en Ile-de-France.

Le Fonds de soutien de la Région Ile-de-France, c’est
• le soutien à 300 sociétés de prestations techniques (studios, loueurs de matériel, etc.)
• La pérennité de près de 15 000 emplois permanents
16 nouvelles productions reçoivent l’aide régionale du Fonds de soutien :

Les comités de lecture, composés de conseillers régionaux et de professionnels du cinéma et de l’audiovisuel, se sont réunis les 11 et 13 octobre derniers. Ils ont sélectionné 16 œuvres cinématographiques et audiovisuelles :

8 longs métrages retenus par le comité de lecture cinéma (2 documentaires et 6 fictions) parmi lesquels :
« La clef » de Guillaume Nicloux : Réalisateur du « Concile de Pierre » tournée en partie dans les locaux de la Région Ile-de-France et sortie le 15 novembre dernier, Guillaume Nicloux à déjà été soutenu par la Région Ile-de-France pour son film « Cette femme-là » sorti en 2003. Aide de la Région : 494 000 €.
« Les femmes de l’ombre » de Jean-Paul Salomé : C’est le 5è long métrage de Jean-Paul Salomé qui a déjà réalisé « Belphégor » (plus de 2 millions de spectateurs), « Arsène Lupin », (plus d’1 million d’entrées) soutenu par la Région Ile-de-France. Aide de la Région : 494 000 €.
« Ballon rouge » de Hou Hsiao Hsien : « Ballon rouge » fait partie d’une série de 4 longs métrages initiés par le musée d’Orsay. Aide de la Région : 373 000 €.

8 œuvres audiovisuelles retenues par le comité de lecture audiovisuel (4 documentaires et 4 fictions) parmi lesquelles :
« L’embrasement » de Marc Herpoux et Philippe Triboit : Le téléfilm reprend les événements tragiques d’octobre 2005 à Clichy-sous-Bois. Aide de la Région : 120 000 €.
« L’affaire Ben Barka » de Jean-Pierre Sinapi : Téléfilm historique « L’affaire Ben Barka » s’appuie sur 40 ans d’archives aujourd’hui disponibles. Aide de la Région : 160 000 €.


La Commission du Film d'Ile-de-France a pour rôle de faciliter les tournages dans la région, en offrant aux équipes françaises et étrangères les meilleures conditions d'activité et le meilleur cadre de production.


L’Ile-de-France concentre sur son territoire 90% des industries techniques du cinéma et de l’audiovisuel français .Un exceptionnel réseau de talents, acteurs, réalisateurs, directeurs de la photographie, directeurs artistiques, décorateurs de réputation mondiale y vivent et y travaillent au cœur d’une des métropoles les plus créatives au monde. Cet ensemble unique de resssources et de compétences est aujourd’hui confronté à une concurrence internationale renforcée pas des politiques de soutien local et régional très actives.

Pour conforter la création indépendante et soutenir la présence des emplois qualifiés du secteur, la Région a mis en place un Fonds de soutien aux industries techniques cinématographiques et audiovisuelles qui permet de lutter contre les délocalisations. Pour accompagner cette démarche l’Etablissement public de coopération culturelle, Commission du film d’Ile–de-France a vocation à conduire une démarche offensive en créant les meilleures conditions de valorisation du potentiel de la région et en lui donnant les moyens de renforcer sa présence sur le marché international. Son rôle est notamment de faciliter les tournages dans la région, en offrant aux équipes françaises et étrangères les meilleures conditions d’activité et le meilleur cadre de production, de faciliter le montage de co-productions entre des producteurs français et étrangers afin de renforcer la place de la région Ile-de-France dans le domaine des productions internationales.

La Commission du film met ainsi en place l’ensemble des outils nécessaires pour renforcer l’attractivité de la Région Ile-de-France comme site de tournage et comme espace privilégié pour la production cinématographique et audiovisuelle.

Par ailleurs La Commission du film assure la présence de la Région Ile-de-France dans les principales manifestations professionnelles du secteur, notamment dans les principaux pays producteurs de programmes cinématographiques et audiovisuels susceptibles de générer de l’activité pour la région. Elle a vocation à identifier les projets en amont pour intéresser leurs promoteurs à venir en assurer la production et le tournage en région Ile-de-France.

Cette action s’inscrit dans le dispositif national des commissions régionales du film que fédère la Commission nationale du film France (CNFF) auprès des douze autres régions disposant d’une commission du film.

La Commission du film d’Ile-de-France conduit son activité avec de nombreux partenaires institutionnels et professionnels, en premier lieu l’Etat (Direction Régionale des affaires culturelles) et le Centre National de la Cinématographie (CNC), des associations de communes (Pôle Nord Parisien, ACTEP), la Fédération des Industries du Cinéma, de l’Audiovisuel et du Multimédia (FICAM), Unifrance, et TV France International.

Source : http://www.iledefrance-film.com/