Naissance du projet
Après les succès de Astérix et Obélix contre César de Claude Zidi (1999) et Mission Cléopâtre d'Alain Chabat (2002), un troisième volet de l'adaptation cinématographique live de Astérix s'imposait. Le réalisateur devait être Gérard Jugnot et devait adapter l'album Astérix en Hispanie. Christian Clavier voulant faire des rôles plus sérieux (comme dans les téléfilms Les Misérables ou Napoléon), il refusa d'abord de reprendre le rôle d'Astérix. Lorànt Deutsch et José Garcia étaient donc pressentis pour le remplacer, avant qu'il ne revienne finalement sur sa décision. Gérard Jugnot, en tant que membre du Splendid, décida de réunir une nouvelle fois toute l'équipe pour l'évènement : Michel Blanc (dans le rôle de Jules César), Thierry Lhermitte, ou encore Josiane Balasko.

Mais lors de l'été 2003, Astérix et Obélix en Hispania (puisque c'était son titre) fut le sujet numéro 1 de toute la France. Cause : un refus catégorique de la part d'Albert Uderzo ou de la fille de Goscinny, le dessinateur (seul créateur d'Astérix toujours vivant, le scénariste René Goscinny étant mort en 1977) de faire ce troisième volet. Motif ? Le deuxième opus de la série, Mission Cléopâtre, ne lui aurait pas plus pour son côté « trop Canal+ » (humour des Nuls, parodie) et pour son infidélité à la B.D. - le village et les personnages, outre Astérix, Obélix, Idéfix, et Panoramix, non-reconstitués, l'histoire centrée principalement vers les seconds rôles tels que Numérobis, etc. Gérard Jugnot, ayant travaillé sur le développement avec Claude Berri pendant huit mois et ayant réussi à réunir le Splendid pour l'occasion, s'est dit « ni aigris, ni frustré » du refus d'Albert Uderzo à la presse, mais « simplement déçu », étant un fan du petit gaulois. Des rumeurs comme quoi Albert Uderzo aurait démenti le refus du film ont circulées, à tort. Le tournage de Astérix et Obélix en Hispania devait commencer début 2004 pour une sortie en 2005. Le film aurait soit-disant pu faire de la concurrence pour le trente-deuxième album B.D. de Astérix paru le 14 octobre 2005 : Le ciel lui tombe sur la tête, et Astérix et les Vikings (sortie le 12 avril 2006), la huitième adaptation de la B.D. en dessin animé. Le Splendid s'est réuni à la place pour Les Bronzés 3 - Amis pour la vie, sorti le 1er février 2006.

Mais en septembre 2003, Albert Uderzo aurait dit ne pas être contre un troisième film, mais qu'il fallait encore attendre un peu. Des rumeurs coururent également sur le fait que Gérard Jugnot aurait préparé un autre scénario pour Astérix et Obélix 3 qui plairait plus volontiers à Albert Uderzo. Gérard Depardieu a confirmé en octobre 2003 que le troisième opus allait bien se faire, mais qu'il ne s'agirait plus de Astérix et Obélix en Hispania : « Ils me voient toujours en Obélix, explique Gérard Depardieu. Je ne pense pas que ce soit à partir du scénario recalé de Gérard Jugnot, mais je leur ai donné mon accord. » Claude Berri, avec qui Albert Uderzo a eu un différend, ne sera plus producteur pour laisser la place à Albert Uderzo lui-même. Le 5 décembre 2004, La semaine du cinéma de Laurent Weil sur Canal+ a diffusé que le producteur associé de la trilogie, Thomas Langmann, aurait déclaré que le troisième volet live sera Astérix et Obélix aux Jeux Olympiques, tiré de la B.D. Astérix aux Jeux Olympiques et que José Garcia remplacerait Christian Clavier dans le rôle d'Astérix alors que Gérard Depardieu garderait son rôle original.




Le réalisateur sera Frédéric Forestier. Aux news du Festival de Cannes en mai 2005, des rumeurs coururent que le film serait finalement une adaptation d'Astérix légionnaire (démenti par la suite) et que Benoît Poelvoorde y participerait. L'A.F.P. a confirmé le 8 juin 2005 l'intégralité des rumeurs sur Astérix et Obélix aux Jeux Olympiques de Frédéric Forestier : le casting comprendra bien Gérard Depardieu (toujours en Obélix), Jean-Claude Van Damme (en Claudius Cornedurus), Alain Delon (en Jules César, remplaçant ainsi Gottfried John et Alain Chabat), Dany Boon (en Tullius Mordicus), Aishwarya Rai (Miss Monde 1994), et Benoît Poelvoorde (en Brutus, fils adoptif de César) ; ainsi que quelques dates-clés annoncées (production : janvier 2006 / tournage : 19 juin 2006 au Maroc, en Tunisie, en France, et en Espagne / date de sortie au cinéma : décembre 2007). Aucune info sur l'acteur incarnant Astérix si ce n'est que Christian Clavier n'a rien signé et que les rumeurs cannoises annonçaient à nouveau José Garcia. Le film disposera d'un budget de 78 millions d'euros soit vingt de plus que Mission Cléopâtre, ce qui représente le record du plus gros budget cinématographique français de tous les temps. Sim reprendra son rôle d'Agecanonix alors qu'Arielle Dombasle sera remplacée par Adriana Karembeu dans le rôle de sa femme d'après la newsletter des Éditions Albert-René. Le scénario sera d'Olivier Dazat, et Clovis Cornillac a été annoncé de manière définitive et officielle comme étant le remplaçant de Christian Clavier dans le rôle d'Astérix en octobre 2005, José Garcia incarnant finalement le décurion Marcus Sacapus. Les footballeurs David Beckham et Zinédine Zidane ainsi que le champion de F1 Michael Schumacher seront également présents au casting dans des rôles d'athlètes, aux côtés de Santiago Segura et Gisèle Bundchen dans le rôle de la princesse grecque Isabella. Il semblerait également que Thomas Langmann co-réalise le film avec Frédéric Forestier.

La date de sortie est repoussé au 30 janvier 2008 et voici le casting final : Clovis Cornillac (Astérix), Gérard Depardieu (Obélix), Stéphane Rousseau (Alafolix), Vanessa Hessler (Irina), Benoît Poelvoorde (Marcus Junius Brutus), Alain Delon (Jules César), Jérôme Le Banner (Claudius Cornedurus), José Garcia (Couverdepus), Franck Dubosc (Assurancetourix), Jean-Pierre Cassel (Panoramix), Alexandre Astier (Claudius Malosinus), Michael Herbig (Pasunmotdeplus), Santiago Segura (Docteurmabus), Zinedine Zidane (Numérodix), Gisele Bündchen (Isabella), Sim (Agecanonix), Adriana Karembeu (Madame Agecanonix), Jamel Debbouze (Numérobis), Tony Parker (Parkertonix), Dany Boon (Tullius Mordicus), Monica Cruz (Esmeralda), Éric Thomas (Abraracourcix), Nathan Jones (Humungus), Élie Semoun, Danny Brillant, David Beckham, Michael Schumacher, Fernando Tejero, Claudia Cardinale, Elsa Pataky, et Jean Todt. Réalisé par Thomas Langmann et Frédéric Forestier sur un scénario d'Alexandre Charlot et Franck Magnier et une musique de Frédéric Talgorn.

Mercredi 15 novembre 2006 : La fin du tournage d' "Astérix aux Jeux Olympiques" avec Albert Uderzo !
Le tournage est terminé. Le phénoménal tournage, le pharaonique tournage, je dirais même plus le tournage qui a rendu César modeste, enfin un peu plus modeste... s'est achevé. L'équipe a quitté Alicante avec le bourdon et le sentiment d'abandonner un moment de vie inoubliable. Ils pourront dire "j'y étais"! Albert Uderzo y était aussi.

Juste avant la fin, le vendredi 3 novembre, le papa d'Astérix avait pris l'avion pour rejoindre cette aventure le jour où son "dieu" et son ami étaient sur le grill. La scène se passe ainsi: sur le plateau, devant un immense fond bleu (une fois n'est pas coutume le ciel étant tombé sur la tête des Ibères, il avait fallu rapatrier l'équipe indoor), un conducteur de char fouette des chevaux imaginaires... Son nom? Il le signe de la pointe de son fouet: "Schumix", le Michael Schumacher, l'unique septuple champion du monde de formula one est là !

A ses côtés, un tout petit assistant au regard bleu profond surveille ses moindres mouvements: Jean Todt, le patron de l'écurie au cheval cabré est bien là lui aussi. Aussitôt Albert lui tombe dans les bras. Un ami c'est sacré chez les Gaulois, par Toutatis ! D'autant que celui-ci s'occupe des chars qu'il préfère, par Bélénos! Et notre Albert de saluer son héros, Schumacher, comme un fan, comme un gamin qui rencontre son idole! Et vous savez quoi? Il a même demandé à ce qu'une photo soit prise (sur fond bleu) pour l'éternité: Albert Uderzo aux côtés de Michael Schumacher déguisé en conducteur de char antique pour les besoins du 3ème opus d'Astérix au cinéma! "Incroyable mais vrai", murmure alors Albert! Il m'a même menacé de représailles si je ne réussissais pas à récupérer cette photo! Il est dur cet homme! Alors, j'ai pris mes précautions, pendant le déjeuner (irréel, je vais y revenir) à la cantine du site, j'ai assuré avec son téléphone portable quelques clichés pour la mémoire. Je le soupçonne en fait d'avoir une âme de 15 ans et d'avoir voulu le soir même impressionner Ada, sa moitié à lui. Si, si, je vous assure! Vous imaginez quoi? Que l'auteur d'Astérix est mature? Non, mais vous avez lu les albums? Ce ne peut être un adulte accompli qui commet tous ces petits miquets que le monde lui envie! Cette séance nous a rassuré! Albert Uderzo, qui anime seul l'aventure depuis le départ de son ami René Goscinny voilà bientôt 30 ans, est un enfant, spécialement devant Michael Schumacher et son mentor, Jean Todt! Un bonheur!

Je vous parlais du déjeuner irréel: pensez, Michael Schumacher, Jean Todt, Thomas Langmann, Frédéric Forestier, Benoît Poelvoorde et Albert Uderzo! Avec un Poelvoorde qui tentait de parler en franglais (et belge) à Michael... qui demandait si le Brutus ne parlait pas un peu vite?... Et Albert d'acquiescer dans des fous rires de collégiens !

Un dernier mot: les rushs sont à tomber! La scène du miroir est incroyable, José Garcia est hallucinant avec ses hublots de paquebots en Couverdepus !... Je vous ferais suivre les prochaines étapes du montage: 2h45 de film potentiel ! Va y avoir de la coupe, les amis! Pour que la potion soit excellente et archi concentrée! Et, foi de Doubleclix, tout le monde voudra boire de cet élixir unique ! Hips !

Fiche technique
Réalisation : Frédéric Forestier, Thomas Langmann
Scénario : Alexandre Charlot, Franck Magnier
Adaptation de la B.D. : Astérix aux Jeux Olympiques de René Goscinny et Albert Uderzo
Production : Thomas Langmann
Musique : Frédéric Talgorn
Sociétés de production : La Petite Reine, Pathé
Budget : 78 millions d'euros
Date de sortie : France : 30 janvier 2008 (date sujette à modification)
Image : Thierry Arbogast, Vincent Muller
Montage : Marilyn Monthieux
Distribution des rôles : Pierre-Jacques Bénichou
Décors : Aline Bonetto
Chef constructeur des décors : Alain Guais
Effets spéciaux numériques : Christian Guillon, Christian Rajaud, Arnaud Fouquet, Alexandre Bon, Alain Carsoux, Edouard Valton
Cascadeurs : Alexandre Cauderlier, Patrick Cauderlier, Ricardo Cruz





Distribution
Clovis Cornillac : Astérix
Gérard Depardieu : Obélix
Stéphane Rousseau : Alafolix
Vanessa Hessler : Irina
Benoît Poelvoorde : Marcus Junius Brutus
Alain Delon : Jules César
Jérôme Le Banner : Claudius Cornedurus
José Garcia : Couverdepus
Franck Dubosc : Assurancetourix
Jean-Pierre Cassel : Panoramix
Alexandre Astier : Claudius Malosinus
Michael Herbig : Pasunmotdeplus
Santiago Segura : Docteurmabus
Zinedine Zidane : Numérodix
Gisele Bündchen : Isabella
Sim : Agecanonix
Adriana Karembeu : Madame Agecanonix
Jamel Debbouze : Numérobis
Tony Parker : Parkertonix
Dany Boon : Tullius Mordicus
Monica Cruz : Esmeralda
Éric Thomas : Abraracourcix
Nathan Jones : Humungus
Élie Semoun
Danny Brillant
David Beckham
Michael Schumacher
Fernando Tejero
Claudia Cardinale
Elsa Pataky
Jean Todt

Source : http://fr.wikipedia.org et http://www.blog-doubleclix.com

directeur de production producteur cinema television productrice tournage plateau comedien