En 2017, la moitié des scénarios de films français se déroule à Paris et 58 % ont pour personnage principal un homme

0
810
lecteurs-anonymes
copyright Hugues Bertiaux / Lecteurs anonymes
 
Le scénario français moyen fait 100 pages, signé par un duo d’hommes, est une comédie ou un drame social, se déroule à Paris ou dans l’ouest de la France, et a pour personnage principal un homme d’une trentaine d’année.

“Lecteurs anonymes”, collectif de lecteurs de scénarios et de script doctorstravaillant pour l’industrie cinématographique, a publié des statistiques très intéressantes sur des scénarios de films français, à partir de 250 projets actuellement en financement, passés dans les mains de ces différents professionnels en 2017. Leur analyse révèle l’ancrage du cinéma français dans Paris puisque un peu plus de la moitié de ces scénarios (51%) se déroulent dans la capitale ou sa banlieue. Lorsque ces films ne se déroulent pas en Ile-de-France, ils se situent largement dans l’ouest et le sud-ouest de la France (Bretagne, Charentes, Pays basque ou région toulousaine). Des options géographiques qui peuvent s’expliquer, comme le relèvent les auteurs, par les aides que proposent ces régions.

Des scénarios écrits par des hommes, avec des personnages masculins trentenaires

L’étude  montre également la prédominance masculine, autant pour les scénaristes que pour le personnage principal de ces films. 56 % des scénarios sont ainsi écrits uniquement par des hommes, contre 16 % uniquement par des femmes. L’activité de scénariste se pratiquant souvent à plusieurs: 57% des scénarios examinés sont l’œuvre d’au moins deux auteurs. Parmi eux, 28% des scénarios sont signés par des duos ou des groupes mixtes.

Relation de cause à effet ? Cette prédominance des scénaristes masculins se retrouve dans celle des personnages : 58 % des personnages principaux de ces scripts sont des hommes, contre 34 % ayant pour personnage principal un femme. Par ailleurs, 72 % des scénarios écrits exclusivement par des femmes ont pour personnage principal une femme. L’age moyen de ces personnages se situe dans la trentaine: 36 ans pour les hommes et 33 ans pour les femmes. S’il s’agit d’un personnage d’enfant, un garçon aura en moyenne 12 ans, contre 13 ans pour une fille.

Autant que comédies que de drames

Comédies et drames sont à égalité (38 %) des genres les plus représentés dans ces scénarios, tandis que les thrillers et les comédies dramatiques représentent chacun 10 % de la production. Sans surprise, les films fantastiques ou de science-fiction, genres peu présent en France, ne concernent que 4 % des scénarios étudiés l’an dernier. Les lecteurs anonymes relève dans tous les genres la prédominance des films à connotation sociale. Par ailleurs 21% de ces projets sont des adaptations. A noter également que 75% des films français se déroulent dans le présent, et seul un projet était situé dans le futur.

Pour finir les auteurs de cette étude déplorent le encore trop grand amateurisme des scénarios qui leur sont soumis, même s’ils remarquent “une amélioration dans la forme depuis quelques années”.  La note moyenne sur 10 de l’ensemble des 250 scénarios n’est pas très haute, puisqu’elle atteint seulement 4,8 sur 10.

Pour retrouver l’étude en intégralité, c’est par ici

Source : Les inrocks / Mathieu Champalaune

Si vous voulez connaître le calendrier de mes sessions de formations, allez sur Dirprod Formations.
Mes principales formations :
Créer sa boîte de prod !
Produire un documentaire pour la télé.
Directeur de production pour le cinéma, les indispensables.
Directeur de production en fiction télé, les indispensables.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here