Olivier Marchal : « Je voulais savoir comment des escrocs avaient eu cette idée brillante »

0
62
Olivier Marchal
Olivier Marchal
 

L’escroquerie à la taxe carbone a fait perdre 1,6 milliards d’euros au fisc français. Olivier Marchal s’est saisi de cette affaire pour réaliser « Carbone » qui sort en salles ce mercredi 1er novembre. A l’affiche de ce polar efficace Benoît Magimel, Gérard Depardieu, Michaël Youn et Laura Smet.

Avec « Carbone », Olivier Marchal nous plonge dans le monde de l’arnaque, des sociétés-écran qui permettent de soustraire des sommes colossales au nez du fisc. Un film bel et bien inspiré de faits réels : l’escroquerie à la taxe carbone. En 2008, les entreprises polluantes paient une taxe qu’elles peuvent revendre si elles ont fait des efforts en matière d’environnement. Elles ont six mois pour payer la TVA. Les escrocs s’engouffrent dans la brèche et voient là l’occasion de vendre et revendre la taxe sans jamais rien payer au fisc.

Une fraude qui va durer un an seulement. Mais en un an 1,6 milliard d’euros vont « s’évaporer » en France, plus de 5 milliards dans toute l’Europe. Comme le rappelle Michaël Youn : « Il y a quelques années, ce que l’on voyait au cinéma, c’était les braqueurs de banque, les dealers. Aujourd’hui les escrocs sont derrière un ordinateur et alignent des zéros et des uns pour gagner de l’argent ».

Pourquoi Olivier Marchal s’est-il saisi de cette histoire ? : « Ce qui m’a intéressé dans cette affaire c’est de savoir comment des petits escrocs avaient eu cette idée brillante (qui nous a coûté beaucoup au niveau de nos impôts !). Ils ont été obligés de s’acoquiner au grand banditisme. C’est cette partie qui m’a intéressé ».

Un casting d’écorchés vifs

Magimel, Depardieu, Smet, Dani, le casting de « Carbon » est « un casting d’écorchés vifs » comme le souligne Thomas Sotto, sur le plateau du journal. Olivier Marchal explique ses choix : « D’abord, Laura et Benoît, je voulais en faire un joli couple de cinéma. Je voulais que ce soient des enfants perdus (alors que les vrais belligérants de cette histoire ne sont pas tous recommandables). Après, moi je suis aussi un écorché vif autant qu’eux. Je pense qu’on se comprend et surtout on travaille très sérieusement sans se prendre au sérieux ».

Olivier Marchal, ex-policier, s’est fait une spécialité des films policiers « Gangsters », « 36 quai des Orfèvres », « Les Lyonnais ». Aujourd’hui, en toute modestie, il se considère comme un  metteur en scène cinéphile qui a commencé à aller au cinéma à 7 ans et qui est devenu « flic pour ressembler aux héros de cinéma ». Pour lui, réaliser un film n’est pas plus difficile que ce qu’il faisait à la section anti-terroriste.

Mon père a raison de se battre car les résultats sont bons

Thomas Sotto a profité de la présence de Laura Smet sur le plateau pour lui demander des nouvelles de son père, Johnny Hallyday : « Mon père se bat d’une manière incroyable. Il a raison de se battre parce que les résultats sont là et ils sont bons. Je suis extrèmement fière de mon père. Aujourd’hui il va bien ».

Un film avec Johnny et Laura

Olivier Marchal a d’ailleurs en projet de réunir le père et la fille dans un film « C’est bien dans les tuyaux  » confirme Laura Smet.

« CARBONE » RÉAL. OLIVIER MARCHAL. SORTIE LE 1ER NOVEMBRE 2017

Menacé de perdre son entreprise, Antoine Roca, un homme ordinaire, met au point une arnaque qui deviendra le casse du siècle. Rattrapé par le grand banditisme, il lui faudra faire face aux trahisons, meurtres et règlements de compte.

Source : Culturebox / Jean-Michel Ogier et Nathalie Hayter

 

Si vous voulez connaître le calendrier de mes sessions de formations, allez sur Dirprod Formations.
Mes principales formations :
Créer sa boîte de prod !
Produire un documentaire pour la télé.
Directeur de production pour le cinéma, les indispensables.
Directeur de production en fiction télé, les indispensables.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here