Cité du cinéma : le soutien des producteurs de l’UPF à Luc Besson

0
60
LUC BESSON
LUC BESSON
 

Nous publions leur lettre de soutien in extenso :

« Mon cher Luc

Sans avoir à connaître des études de la Cour des Comptes et avec le plus grand respect que nous devons à cette institution, nous souhaitons insister ici sur l’apport déterminant que tu représentes pour le cinéma français tant sur le plan artistique qu’économique et pour son rayonnement tant national qu’international.

« Doit-on rappeler l’énorme succès du Grand bleu, de Nikita, du Cinquième élément, de Jeanne d’Arc qui emportèrent l’adulation de toute une génération en France et dans le monde entier, notamment aux États-Unis. Tu as su convaincre de ton génie artistique aussi bien comme réalisateur que producteur : Taken 2 suivi par Taken 1 et Le cinquième élément sont les trois plus gros succès de l’histoire du cinéma français en Amérique. Et plus récemment, tu as su attirer les plus grandes stars de Hollywood dans tes dernières réalisations Malavita (Robert De Niro et Michelle Pfeiffer), Lucy (avec la sublime Scarlett Johansson) ou productions : 3 jours à tuer avec Kevin Costner, tous films tournés à la Cité du cinéma, premier studio numérique d’Europe qui fait aujourd’hui concurrence à Londres et à Los Angeles. La saga des Taxis a suscité la plus large adhésion du public français et particulièrement de nos jeunes et aujourd’hui la série télévisée No Limit fait des records d’audience sur TF1. La liste est sans limite.

La Cité du cinéma procède, à n’en pas douter, du souhait de valoriser nos artistes et techniciens en maintenant le plus possible l’activité cinématographique en France et en y attirant les talents étrangers, Paris ayant un formidable pouvoir d’attraction mais manquant cruellement de cette usine à rêves, devenue aujourd’hui réalité. La situer dans un quartier en devenir permettait de redonner de l’enthousiasme et de la motivation à sa jeunesse pleine de vitalité, comme les tournages des films auxquels tu as voulu associer « les jeunes de banlieue » (Banlieue 13, Bons baisers de Paris avec John Travolta et bien d’autres).

On ne remerciera jamais assez le député-maire de la Seine-Saint-Denis, Patrick Braouzec, qui ne s’y est pas trompé en soutenant fortement le projet depuis le début comme d’autres personnalités artistiques et économiques. Sans oublier Jean-Pierre Raffarin, alors Premier ministre, qui le fit inscrire comme l’un des 100 projets stratégiques pour la France.

La Cité du cinéma c’est une ambition pour la France, comme il y en a eu d’autres (la Grande Bibliothèque, le musée du Quai Branly….) dans un secteur conquérant qui crée beaucoup d’emplois en particulier pour les jeunes et dans la haute technologie. Toi-même tu as choisi d’installer ton siège à Saint-Denis au lieu de rester au cœur de Paris, ce qui était plus confortable.

Nous te demandons instamment, cher Luc, de poursuivre ton œuvre impressionnante avec la même conviction et la même passion. Il serait fort dommageable que les sirènes américaines qui, à n’en pas douter, sonnent à tes oreilles, réussissent à nous priver d’une telle performance à laquelle tu sais associer tous les talents artistes, auteurs, producteurs et réalisateurs.

Depuis 15 ans, cette action nous entraîne tous et permet à la France de rester dans le peloton de tête du cinéma mondial.

Mon cher Luc, merci de tout ce que tu as fait. Avec nous, avec toi et pour longtemps. Nous avons encore beaucoup à faire ensemble. »

Source : Le Film Français – Sarah DROUHAUD

Si vous voulez connaître le calendrier de mes sessions de formations, allez sur Dirprod Formations.
Mes principales formations :
Créer sa boîte de prod !
Produire un documentaire pour la télé.
Directeur de production pour le cinéma, les indispensables.
Directeur de production en fiction télé, les indispensables.