Peintre. Dans les coulisses du cinéma

0
53
 

Et tant pis pour l’ami Léonard, si la Joconde de la photo est plus vraie que vraie : « C’est un travail pour une galerie spécialisée dans la location de tableaux pour le cinéma, la publicité ou le théâtre », explique la jeune femme. Qui avoue beaucoup s’amuser dans le monde du septième art et de la télévision, « même s’il faut travailler beaucoup ». Ce n’est pas le commissaire Navarro qui s’inscrira en faux. Dans la nouvelle série « Brigade Navarro », il y avait, en effet, 500 m² à mettre en couleur : hall, bureaux et cafétéria : « C’est le plus grand décor que j’ai jamais fait. Même à Disneyland, pendant deux mois de stage, je n’ai pas réalisé de si grands formats. C’était dur, même si on était deux peintres. J’ai aussi dû peindre quatre tableaux abstraits en deux jours ». Justement, c’est ce travail dans l’urgence, l’improvisation, qui captive la décoratrice, particulièrement dans les clips vidéo : « J’ai fait une petite intervention dans un clip de Vanessa Paradis. C’était très physique mais moins intéressant au niveau de la création d’ambiance.

En revanche, pour  » Si tu savais « , de Shy’M, on a créé le décor en deux jours. De plus, en plein tournage, on avait cinq minutes seulement pour modifier des éléments du décor. C’est là qu’il faut être réactif et polyvalent ».

Vrai décor de cinéma

Mais c’est dans le long-métrage que la jeune femme trouve véritablement à s’exprimer : « Je viens de terminer un film d’horreur ( » La Horde « ). Tout était construit, du vrai décor de cinéma, c’était passionnant. On avait à reconstituer deux appartements et un couloir de HLM glauque et très délabré envahi par des zombies. Je n’irai pas le voir car j’aurais trop peur. Mais c’est génial de pouvoir voir comment se font les effets spéciaux ». Anne-Cécile a également pu laisser parler son coup de patte dans la « Dame de Trèfle », de Jérome Bonnel : un café du Val-de-Marne à personnaliser, notamment une fausse porte avec les carreaux qui explosent dans une bagarre. Un joli travail de patine et de faux bois sur résine que la jeune femme apprécie beaucoup : « Ça m’avait beaucoup plu lorsque j’ai travaillé sur le  » Défi de César « , au parc Astérix, mon premier boulot ».

Pour les particuliers aussi

Pour autant, la Bretonne n’a pas l’intention d’abandonner les fresques, meubles peints ou tableaux qui ont fait les délices de ses vertes années à l’Ecole d’arts appliqués Pivaut de Nantes. « C’est fascinant, les décors de cinéma, car on se retrouve dans l’imaginaire, on s’évade, on rencontre plein de gens. Mais on intervient à la va-vite, dans l’éphémère. J’ai envie de retravailler pour des particuliers, pour le plaisir d’un travail plus complet, précis et durable ». Mais, avant de tourner la page, un jour, elle s’est juré de travailler sur une grosse production, style Harry Potter : « Il faut avoir connu ça au moins une fois dans sa vie », confie, avec des yeux émerveillés d’enfant, une Anne-Cécile comblée au pays des merveilles.

Contact

Tél. 06.64.33.86.20 ; achouron@voila.fr ; http://decoration35.over-blog.com

Source : www.letelegramme.com – Hervé Queillé

Si vous voulez connaître le calendrier de mes sessions de formations, allez sur Dirprod Formations.

Mes principales formations :

Créer sa boîte de prod !
Produire un documentaire pour la télé.
Directeur de production pour le cinéma, les indispensables.
Directeur de production en fiction télé, les indispensables.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here