Bouajila, Cornillac et Clavier clap sur une « Sainte Victoire »

0
60
 

Tourner à Aix un film qui s’appelle La Sainte Victoire, jusque-là cela n’a rien d’extraordinaire. Mais quand on sait que le long-métrage de François Favrat (réalisateur de Le rôle de sa vie avec Agnès Jaoui et Karin Viard) est une comédie politique, qui met en scène Clovis Cornillac et Christian Clavier dans un contexte d’élection municipale, on a forcément envie de savoir si la fiction… dépasse la réalité. L’histoire ?

Vincent Cluzel (Christian Clavier), pas très glamour avec ses vestes en velours, brigue la mairie d’Aix. Face à lui, Caresi est une bête politique d’envergure nationale, surmédiatisée. Xavier Alvarez (Clovis Cornillac) cache, lui, avec soin ses origines modestes. Enfant des cités devenu architecte, il va pour réaliser l’affaire de sa vie -et obtenir les marchés publics qu’il convoite- s’investir corps et âme dans la campagne municipale de Cluzel, transformer l’image de son poulain et mettre la pression sur l’équipe du maire sortant. Avec la complicité de Yacine (Sami Bouajila), ancien flic revanchard et pote de toujours, il réussit à impliquer Caresi dans un scandale politico-industriel. Mais une fois la mairie conquise, l’amitié et les intérêts de Vincent et Xavier vont toucher leurs limites.

D’autant que Xavier tombe amoureux de la fille du maire (Vimala Pons)… Toute ressemblance avec des personnages existants ou ayant existé n’est pour l’instant que pure coïncidence. En revanche, les décors couleur locale seront bien réels. Le 17mai dernier, lors du match OM-Strasbourg, qui s’est terminé par un feu d’artifice géant, François Favrat avait déjà posé ses caméras dans les couloirs et les tribunes du Vélodrome pour mettre en boîte quelques images du film. D’autres prises seront faites au viaduc du vallon des Tuves et dans une boulangerie au vallon des Pins, à Marseille.

Le tournage, dans le pays d’Aix, est, lui, prévu du 5 au 14juin. Vue la thématique, la place de la Mairie fera forcément office de décor naturel. Des scènes sont aussi prévues devant l’archevêché; d’autres seront tournés dans des propriétés privées à Saint-Marc-Jaumegarde et à Beaurecueil mais aussi sur la route du Tholonet et, peut-être même à la concession de voitures de luxe Stradale Automobile à Bouc- Bel-Air. Le reste du tournage se fera, ensuite, cet été en région parisienne. Cornillac et Clavier, qui ont chacun incarné Astérix, vont donc se retrouver pour d’autres joutes dans une comédie « made in Provence », produite par les Films du Kiosque.

Le budget : 8 millions d’euros. Une belle enveloppe pour un film français, même si elle est égale au poste décors et costumes d’Astérix aux Jeux olympiques. Sauf que dans ce film-là, des Aixois et même La Provence feraient une apparition. Sur les écrans à l’automne prochain…

Source : Alexandra Ducamp / www.laprovence.com

Si vous voulez connaître le calendrier de mes sessions de formations, allez sur Dirprod Formations.

Mes principales formations :

Créer sa boîte de prod !
Produire un documentaire pour la télé.
Directeur de production pour le cinéma, les indispensables.
Directeur de production en fiction télé, les indispensables.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here