CHRYSALIS de Julien Leclercq, photographié par Thomas Hardmeier

0
49
 

« Début novembre 2005, j’ai reçu un coup de fil de Jean-Philippe Blime
(producteur exécutif) qui m’annonçait que Julien Leclercq aimerait bien me
rencontrer. Tetsuo Nagata était prévu pour faire ce film, mais comme le
tournage était retardé, il partait surLa Môme et n’était alors plus disponible.
Julien avait vu La Boîte noire de Richard Berry que j’avais photographié.
Quelques jours plus tard, je suis entré dans un bureau à la Gaumont où étaient
accrochés plein de dessins des décors à construire, des références visuelles,
des maquettes, etc., pour ce film d’anticipation.

C’est à ce moment-là que Julien m’a expliqué
qu’il voyait ce film (son premier long métrage)
en noir et bleu, avec un travail sur les contrastes,
avec une partie assez calme (la clinique par
exemple) et une partie à l’épaule très bougée
(comme les combats). A ce stade, il voulait
tourner tout le film avec l’obturateur à 45° pour
donner un sentiment de nervosité et de tension mais, au final, nous avons opté
pour tourner que environ 50 % du film à 45°.
Ma première pensée était que l’on aurait vraiment besoin de l’étalonnage
numérique pour arriver à la désaturation de l’image et des peaux, sans avoir
une montée excessive de contraste comme avec du sans blanchiment. Et
comme, à côté d’Albert Dupontel, il y avait quatre actrices, je ne voulais pas trop
durcir l’image.

Pendant notre préparation et aussi pendant le tournage
le trio réalisateur-décorateur-chef opérateur a très bien
collaboré. 80 % du film sont tournés en studio. Les décors
étaient conçus comme des boîtes. On est parti de l’idée
qu’en 2027 les espaces sont plutôt petits et bas de
plafonds et on voulait que ces plafonds se voient à
l’image. Du coup il fallait souvent intégrer l‘éclairage
dans le décor (mur, plafond, meubles, lampes de décors,
etc.), parce qu’il n’y avait pas la possibilité de cacher
notre lumière.

Je remercie beaucoup Jean-Philippe Moreau (notre
décorateur) d’avoir eu assez de patience avec moi, parce
qu’il fallait décider bien en amont les endroits et l’aspect
visuel de cette intégration. Et comme la préparation est
un processus où les idées évoluent, j’ai quelques fois
changé mes besoins…

Grâce à un budget conséquent et un soutien considérable
de la production (Franck Chorot + Jean-Philippe Blime +
Philippe Desmoulins + Bernard Seitz), nous avons eu 10
semaines de tournage dont 80 % en studio, ce qui est tout
de même assez exceptionnel pour un premier film. Julien
apu travailler à son rythme. Il a également donné le temps
nécessaire à chacun pour faire son travail.
Un grand merci à mon équipe toute entière et en particulier
Fabrice Bismuth (assistant), Laurent Héritier (lumière) et Pierre Garnier
(machinerie) et Carlos Cabeceran (cadreur).

Aussi un grand merci à Fabrice Blin (étalonnage numérique), Alain Guarda
(étalonnage argentique, Eclair), Alain Boutillot (Cinécam) et Didier Diaz
(Transpalux). »

Source : Thomas Hardmeier / www.afcinema.com

Si vous voulez connaître le calendrier de mes sessions de formations, allez sur Dirprod Formations.

Mes principales formations :

Créer sa boîte de prod !
Produire un documentaire pour la télé.
Directeur de production pour le cinéma, les indispensables.
Directeur de production en fiction télé, les indispensables.

Synopsis

Parce qu’il s’agit de l’assassin de sa femme, David Hoffmann, lieutenant à la police européenne, accepte de reprendre du service pour traquer un dangereux trafiquant soupçonné d’une série de meurtres. Une enquête qui le mènera vers une clinique à la pointe de la technologie, dirigée d’une main de fer par le professeur Brügen.
Quand la vérité se loge au coeur du souvenir, la mémoire se révèle un bien précieux, objet de toutes les convoitises. Pourtant, certains souvenirs ne s’effacent jamais…

Casting complet

Réalisateur Julien Leclercq

Acteurs

David Hoffmann Albert Dupontel

Marie Becker Marie Guillard

le professeur Brügen Marthe Keller

Manon Brügen Mélanie Thierry

Clara Estelle Lefebure

Miller Claude Perron

Dimitri Nicolov / Danis Nicolov Alain Figlarz

Sarah Smadi Wolfman

Charles Becker Patrick Bauchau

Kovacs Guy Lecluyse

Le Légiste Cyril Lecomte

Yuri Francis Renaud

Clémence Manon Chevallier

Gianni Andy King

Producteur Franck Chorot

Producteur exécutif Jean-Philippe Blime

produit par Gaumont et Les Films du Dauphin

Scénaristes Julien Leclercq / Franck Philippon / Nicolas Peufaillit / Aude Py

Equipe technique

Directeur de la photographie Thomas Hardmeier

Monteur Thierry Hoss

Superviseur des effets spéciaux Laure Girardeau

1er assistant réalisateur Pascal Salafa

2ème assistant réalisateur Olivier Vergès

Ingénieur du son Lucien Balibar

Directeurs du casting Franck Jouard / Géraldine Mouton-Boitard

Scripte Rachel Corlet

Directeurs de production Philippe Desmoulins / Bernard Seitz

Photographe de plateau Thomas Bremond

Coordinateur des cascades Oumar Diaouré

Régisseur Yann Arnaud

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here