LUC BESSON

0
64
LUC BESSON
LUC BESSON
 

Biographie :

Luc Besson (né le 18 mars 1959 à Paris) passe son enfance auprès de ses parents, instructeurs de plongée au Club Méditerranée, entre Grèce et ex-Yougoslavie. Un accident l’empêchera de poursuivre la plongée à haut niveau.

Il se fait connaître dans le cinéma en multipliant les postes d’assistant réalisateur avant de réaliser son premier long-métrage de science-fiction : Le Dernier Combat en 1983, qui lui permet de signer un contrat avec la Gaumont pour réaliser Subway en 1985. Fort de ce succès, il entreprend la réalisation d’un film qui lui tient à cœur : Le Grand Bleu, mal reçu au festival de Cannes 1988 mais qui devient un phénomène de société et fait l’objet de nombreuses analyses pour tenter d’expliquer son succès auprès des jeunes. Son style proche de l’univers de la publicité creuse le fossé entre lui et le monde de la critique.

Le public continue de venir nombreux à ses films suivants : Nikita en 1991, Léon en 1995. En 1997, il se lance avec la Gaumont dans un ambitieux projet de science-fiction, qu’il préparera très soigneusement. Il part s’installer à Los Angeles avec la jeune acrice Maîwenn- qui partageait l’affiche de La Gamine avec Johnny Holliday – et leur fille Shanna. Visant explicitement le marché américain , il placera en tête d’affiche Bruce Willis , Maïwenn Le Besco (la Diva) et Milla Jovovitch. Le Cinquième Élément devient un des plus gros succès commerciaux d’un film français aux États-Unis (battu depuis par La marche de l’empereur de Luc Jacquet).

En 2000, il fonde sa société de production et de distribution EuropaCorp qui annonce son objectif développer un nouveau courant de cinéma grand public en s’appuyant sur des films à succès comme Taxi, Taxi 2, Taxi 3 ou Yamakasi. Il est souvent scénariste des films qu’il produit, privilégiant la distraction et l’action. Cette attitude lui vaut une désaffection de la critique et d’une partie de la presse, voire un mépris au point de devoir attaquer en diffamation certains titres, comme Brazil pour l’article « Besson m’a tuer mon cinéma ».

Cherchant à s’imposer sur le marché international, donc d’abord américain, il veille néanmoins à conserver le contrôle et la nationalité française de ses films d’un point de vue juridique et fiscal. Au début des années 2000, il est l’initiateur et le moteur de la création de la Cité du cinéma à Saint-Denis, dans la banlieue nord de Paris.

Souvent producteur, désormais à la tête d’un studio fortuné, il n’en continue pas moins de tourner ses propres films : Jeanne d’Arc, en 1999, avec Milla Jovovich (le couple divorce cette année-là), puis Angel-A, en 2005, film en noir en blanc interprété par Jamel Debbouze et Rie Rasmussen dont l’accueil critique est mitigé et qui n’a pas le succès de ses prédécesseurs auprès du public.

Le 11 septembre 2006, il annonce que Arthur et les minimoys sera son 10e et dernier film.

Le Soir du 20 septembre 2006 annonce que Luc Besson arrête le cinéma. Le réalisateur veut se consacrer à l’action citoyenne. Il essaie ainsi de monter une fondation pour aider les jeunes des banlieues.

Il a quatre filles et un fils de trois unions différentes: – Juliette, fille d’Anne Parillaud – Shanna, fille de Maïwenn Le Besco – Talia, Satine, filles de Virginie Silla – Mao, fils de Virginie (soeur de Karin Silla ).

Filmographie :

Producteur :

The Secret (Prochainement), de Vincent Perez

Flora Plum (Prochainement), de Jodie Foster

Taxi 4 (2007), de Gérard Krawczyk

L’Ombre des autres (2007)

Arthur et les Minimoys (2006), de Luc Besson

Quand j’étais chanteur (2006), de Xavier Giannoli

Bunker paradise (2006), de Stefan Liberski

Bandidas (2006), de Joachim Roenning

Angel-A (2005), de Luc Besson

Revolver (2005), de Guy Ritchie

New York taxi (2005), de Tim Story

Imposture (2005), de Patrick Bouchitey

Danny the dog (2005), de Louis Leterrier

Banlieue 13 (2004), de Pierre Morel

Fanfan la Tulipe (2003), de Gérard Krawczyk

Taxi 3 (2003), de Gérard Krawczyk

La Turbulence des fluides (2002), de Manon Briand

Peau d’ange (2002), de Vincent Perez

Wasabi (2001), de Gérard Krawczyk

Le Baiser mortel du dragon (2001), de Chris Nahon

Yamakasi (2001), de Ariel Zeitoun

Taxi 2 (2000), de Gérard Krawczyk

Taxi (1998), de Gérard Pirès

Ne pas avaler (1997), de Gary Oldman

Les Truffes (1995), de Bernard Nauer

Lune froide (1991), de Patrick Bouchitey

Kamikaze (1986), de Didier Grousset

Subway (1985), de Luc Besson

Le Dernier combat (1983), de Luc Besson

L’Avant dernier (1981), de Luc Besson

Producteur délégué :

Les Côtelettes (2003), de Bertrand Blier

Le Transporteur (2002), de Corey Yuen

15 août (2001), de Patrick Alessandrin

Producteur exécutif :

Love and other disasters (Prochainement), de Alek Keshishian

Cheeky (2006), de David Thewlis

Dikkenek (2006), de Olivier Van Hoofstadt

Trois enterrements (2005), de Tommy Lee Jones

Exit (2000), de Olivier Megaton

Coproducteur :

Ruby Tuesday (Prochainement), de Gaetan Brizzi

Frontières (Prochainement), de Xavier Gens

Appelez-moi Kubrick (2006), de Brian W. Cook

La Felicita, le bonheur ne coûte rien (2003), de Mimmo Calopresti

Léon (1994), de Luc Besson

Nikita (1990), de Luc Besson

Source : Wikipédia / allociné

Si vous voulez connaître le calendrier de mes sessions de formations, allez sur Dirprod Formations.
Mes principales formations :
Créer sa boîte de prod !
Produire un documentaire pour la télé.
Directeur de production pour le cinéma, les indispensables.
Directeur de production en fiction télé, les indispensables.