UN LONG DIMANCHE DE FIANCAILLES de Jean-Pierre JEUNET

0
50
UN LONG DIMANCHE DE FIANCAILLES
UN LONG DIMANCHE DE FIANCAILLES
 

Synopsis

En 1919, Mathilde a 19 ans. Deux ans plus tôt, son fiancé Manech est parti sur le front de la Somme. Comme des millions d’autres, il est « mort au champ d’honneur ». C’est écrit noir sur blanc sur l’avis officiel. Pourtant, Mathilde refuse d’admettre cette évidence. Si Manech était mort, elle le saurait !
Elle se raccroche à son intuition comme au dernier fil ténu qui la relierait encore à son amant. Un ancien sergent a beau lui raconter que Manech est mort sur le no man’s land d’une tranchée nommée Bingo Crépuscule, en compagnie de quatre autres condamnés à mort pour mutilation volontaire ; rien n’y fait. Mathilde refuse de lâcher le fil. Elle s’y cramponne avec la foi du charbonnier et se lance dans une véritable contre-enquête.

De faux espoirs en incertitudes, elle va démêler peu à peu la vérité sur le sort de Manech et de ses quatre camarades.

Secrets de tournage

Tautou – Jeunet…deuxième !

Après le phénoménal carton du Fabuleux destin d’Amélie Poulain en 2001, Un long dimanche de fiançailles marque les retrouvailles attendues du réalisateur Jean-Pierre Jeunet et de sa  » fabuleuse  » actrice Audrey Tautou.

Famille d’acteurs

Un long dimanche de fiançailles est l’occasion pour Jean-Pierre Jeunet de retrouver sa bande d’acteurs fétiches. De Dominique Pinon à Jean-Claude Dreyfus en passant par Rufus. Les comédiens, tous des habitués du cinéma de Jeunet depuis Delicatessen, ont accepté de rejoindre l’impressionnant casting de cette fresque historique.

La sacre de Clovis

Véritable révélation de l’année, le comédien Clovis Cornillac s’est illustré dans pas moins de cinq films en 2004. Acteur caméléon, il est par exemple un agriculteur sensible dans Vert paradis, un ouvrier adultère dans La Femme de Gilles, un improbable footballeur fan de Beaudelaire dans Mensonges et trahisons et plus si affinités… et un soldat de la guerre 14-18 dans Un long dimanche de fiançailles. En 2005, on le verra dans Les Chevaliers du ciel, l’adaption évenement de la BD des aventures de Tanguy et Laverdure.

Les fiançailles du cinéma et de la littérature

Récompensé du prix interallié, Un long dimanche de fiançailles n’est pas le premier roman Sébastien Japrisot à être adapté au cinéma. Compartiment tueurs signé Costa-Gavras et L’Eté meurtrier de Jean Becker avaient été porté à l’écran avec succès. Scénariste du Passager de la pluie avec Charles Bronson, ou encore d’Effroyables jardins et des Enfants du marais, Sébastien Japrisot est également réalisateur. Il réalise d’abord deux courts métrages en 1961 (L’Idée fixe et La Machine à parler d’amour ) avant de mettre en scène son premier long-métrage Les Mal-partis en 1975 puis Juillet en Septembre en 1988.

Faites entrer l' »accusée »…

Jodie Foster, détentrice de deux Oscars pour ses prestations dans Les Accusés et Le Silence des agneaux fait partie de la prestigieuse distribution du film. C’est la troisième fois que la comédienne parfaitement francophone tourne dans l’hexagone. En 1976, Claude Chabrol l’a dirigeait dans Le Sang des autres, et en 1977, dans Moi, fleur bleue de Eric Le Hung elle donnait la réplique à Jean Yanne.

La voix du succès…

Après sa prestation très remarquée comme narrateur du Fabuleux destin d’Amélie Poulain en 2001, André Dussollier, acteur au jeu subtil et au physique élégant retrouve son complice Jean-Pierre Jeunet pour Un long dimanche de fiançailles.

Pied au plancher…

Carrière à cent à l’heure pour Marion Cotillard ! Révélée au grand public dans le rôle de la petite amie compréhensive de Samy Naceri dans la saga vrombissante Taxi, véritable carton au box-office; la comédienne tourne dans deux des films évènement de 2004. Après avoir été la fiancée de Billy Crudup dans Big fish, la fable de Tim Burton, elle incarne dans Un long dimanche de fiançailles, la séduisante Tina Lombardi.

La musique

Clef de voûte du film, un soin particulier a été apporté à la musique. C’est Angelo Badalamenti, le compositeur attitré de David Lynch qui signe la B.O du film de Jean-Pierre Jeunet avec qui, il avait déjà collaboré sur La Cité des enfants perdus en 1994.

Paris ressuscité !

Des lieux emblématiques de la capitale ont été transformé ou recréé pour les besoins du film. La place de l’Opéra , le Palais du Trocadéro tel qu’il était pour l’exposition universelle, les Halles quand elles étaient encore le ventre de Paris, La gare du Nord, la gare d’Orsay quand elle était encore une gare. Tout ses lieux ont connu une seconde naissance grâce aux procédés numériques.

Le Paris des années 20

Pour recréer le Paris des années 1910-1920, Jean-Pierre Jeunet a eu recours aux procédés numériques les plus perfectionnés. De nombreuses scènes ont du être tourné devant des écrans bleus. Jeunet s’est entouré de techniciens de l’agence Duboi, spécialisés dans les effets spéciaux, et de véritables géomètres qui étaient présent sur le plateau afin de simplifier le rajout dans la même image de différents plans au moment de la post-production.

Un véritable champs de bataille.

Le plus grand défi du film a été la reconstitution de la ligne de front et des tranchées. Les contraintes techniques étaient importantes. Les tranchées, étroites, remplies de boue et d’eau devaient résister aux six semaines de tournage en extérieurs sous la pluie. 20 hectares de terrain ont ainsi été travaillés, 200 mètres de tranchées, des trous d’obus, des arbres arrachés ont été creusés et ?aménagés. Chaque centimètre carré de tranchées a été sculpté, peint, travaillé et patiné.

Le Carnet du film

Un Long Dimanche De Fiancailles est l’adaptation du roman éponyme de Sébastien Japrisot. Jean-pierre Jeunet, qui l’a lu il y a plus de dix ans, a adoré cette histoire d’amour sur fond de guerre. Mais tourner un tel film demande beaucoup de temps et d’argent. Depuis Le Fabuleux Destin D’Amelie Poulain, il a obtenu les moyens de réaliser une telle production.

L’écriture

Pendant que le financement se met en place, le réalisateur entame l’adaptation du roman en collaboration avec le scénariste du Le Fabuleux Destin D’Amelie Poulain, Guillaume Laurant. Très vite, ils décident que Mathilde ne sera pas handicapée sur une chaise roulante comme dans le livre mais que, victime de poliomyélite, elle boitera. « Dans le roman, on finit par vite oublier son fauteuil. A l’écran, on aurait vu que ça. » Guillaume Laurant poursuit : « Amélie, c’était un scénario complètement original. Là, on partait d’une histoire précise avec des rebondissements et une véritable intrigue.»

Les décors

Le plus grand défi, c’est la reconstitution des tranchées et de la ligne de front. « Parce que, dit Aline Bonetto, chef décoratrice, c’était le décor le moins prévisible. Tous les autres décors étaient, soit des aménagements d’extérieurs, soit des constructions en studio. Alors que les tranchées… » Après de longs repérages, un terrain militaire a été choisi dans les environs de Poitiers. « Filmer une tranchée, c’est compliqué, c’est un lieu étroit , profond avec plein d’autres contraintes : de l’eau, de la boue…Il fallait que cela tienne cinq semaines en extérieurs sous la pluie. On ne pouvait pas prendre un risque d’écroulement de tranchées »

Les costumes

Pour les uniformes militaires, deux kilomètres et demi de tissu bleu horizon ont été fabriqués spécialement pour réaliser près de deux cents uniformes – dont une dizaine par comédien important « afin de respecter les phases de destructions de leurs vêtements dans les tranchées ».

Le casting

« J’ai fait comme d’habitude, dit Jean-pierre Jeunet, j’ai cherché les acteurs que je trouvais le plus juste pour les personnages sans chercher à avoir à tout prix un casting brillant. La seule différence, c’est que l’expérience et le succès d’Amélie m’ont permis d’avoir des pointures, même pour des petits rôles. »

Le Tournage

Il s’est déroulé d’août 2003 à février 2004. L’un des moments forts a été les sept semaines passées dans les tranchées. Jean-pierre Jeunet a composé à l’intention des figurants un petit recueil de textes sur la vie quotidienne dans les tranchées, de lettres de poilus, de photos d’époques…

L’image

« Nous avions deux grandes références, dit Bruno Delbonnel, le directeur de la photo, les dernières toiles de ce peintre brésilien, Juarez Machado, qu’adore Jean-Pierre (Jeunet), et le travail sur l’image du Parrain qu’a fait Gordon Willis. »

Les effets spéciaux

De nombreuses scènes ont dû être tournées devant des écrans bleus ou verts et ont même justifié la présence sur le tournage de véritables géomètres afin de simplifier au moment de la post-production, le rajout dans la même image de différents plans, qu’ils soient réels ou recréés de toutes pièces en numérique.

La musique

Jean-pierre Jeunet a voulu retrouver Angelo Badalamenti qui avait déjà signé la B.O. de La Cite Des Enfants Perdus. « C’est un musicien qui a du style. J’adore les films de Lynch qu’il a mis en musique, que ce soit Lost Highway ou Mulholland Drive. »

Casting

Audrey Tautou : Mathilde

Gaspard Ulliel : Manech

Clovis Cornillac : Benoît Notre-Dame

Dominique Pinon : Sylvain

Chantal Neuwirth : Bénédicte

André Dussollier : Pierre-Marie Rouvières

Jean-paul Rouve : Le Facteur

Dominique Bettenfeld : Ange Bassignano

Jérôme Kircher : Bastoche

Denis Lavant : Six Sous

Jean-pierre Darroussin : Biscotte

Jean-claude Dreyfus : Commandant Lavrouye

Tchéky Karyo : Capitaine Favourier

Jean-pierre Becker : Esperenza

Marion Cotillard : Tina Lombardi

Julie Depardieu : Véronique Passavant

Ticky Holgado : Germain Pire

Michel Vuillermoz : P’tit Louis

Jodie Foster : Elodie Gordes

Fiche Technique

Réalisateur : Jean-pierre Jeunet

Producteurs : 2003 Productions, Warner Bros. France, Tapioca Films, TF1 Films Production

Scénario : Jean-pierre Jeunet et Guillaume Laurent, d’après le roman de Sébastien Japrisot (Grand Prix Interallié en 1991).

Directeur de production : Jean-Marc Deschamps

Opérateur steadycam : Valentin Monge

Compositeur : Angelo Badalamenti

Dialoguiste : Guillaume Laurant

Directeur de la photographie : Bruno Delbonnel

Costumière : Madeline Fontaine

Chef décoratrice : Aline Bonetto

Distributeur : Warner Bros

Editeur DVD : Warner Home Vidéo

Sortie en salles : 27 octobre 2004 – 2 h 10

Si vous voulez connaître le calendrier de mes sessions de formations, allez sur Dirprod Formations.

Mes principales formations :

Créer sa boîte de prod !
Produire un documentaire pour la télé.
Directeur de production pour le cinéma, les indispensables.
Directeur de production en fiction télé, les indispensables.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here