Palmarès L’Express – Les 30 qui font le cinéma français

0
64
 

4 – Sidonie Dumas

Présidente du directoire de Gaumont, 39 ans

Bilan 2005

En production: Il était une fois dans l’oued (892 000 entrées). En distribution: Palais royal! (2,7 millions d’entrées).

Atout

Créé il y a dix-huit mois, le directoire de Gaumont, encadré par ses directeurs généraux, Franck Chorot et Christophe Riandee, a apporté un sérieux coup de jeune et de fouet à l’image de la vénérable société à la marguerite. En outre, Sidonie Dumas, fille de Nicolas Seydoux, patron de la maison, est la seule à avoir soutenu et coproduit Je vous trouve très beau, premier long-métrage d’Isabelle Mergault et triomphe surprise de cette année (3,3 millions d’entrées). La recherche de nouveaux talents (Michel Hazanavicius et OSS 117, que Gaumont a distribué) alliée à la politique des vieux routiers (Francis Veber et sa Doublure, que Gaumont a produit et distribué) porte ses fruits.

Handicap

Le rajeunissement des «comédies maison» n’exclut pas les déceptions au box-office: Un ticket pour l’espace n’a pas fait la moitié des entrées de Mais qui a tué Pamela Rose?, du même tandem Kad et Olivier.

Tendance 2006

Parmi les dix productions annuelles, Pars vite et reviens tard, d’après le best-seller de Fred Vargas, et le prochain long-métrage de Michel Boujenah, dont le premier film, Père et fils, avait très bien marché.

5 – Pascal Caucheteux

Producteur, 45 ans

Bilan 2005

De battre mon cœur s’est arrêté et Le Petit Lieutenant, de Xavier Beauvois, soit les deux films d’auteur les plus remarqués de l’année.

Atout

En rejoignant l’écurie Why Not Production, Jacques Audiard a poussé la société de Pascal Caucheteux, qui reste fidèle à ses auteurs (et réciproquement). Certains, comme Jean-François Richet, lui offrent même une audience internationale – les Etats-Unis, avec Assaut sur le Central 13.

Handicap

Caucheteux ne gagne pas à tous les (gros) coups: Le Parfum de la dame en noir n’a pas dépassé 500 000 entrées.

Tendance 2006

Le prochain Xavier Beauvois, et bien entendu le nouveau Jacques Audiard – en coproduction avec Marco Cherqui (Chic Films), à l’origine du projet.

6 – Eric et Nicolas Altmeyer

Producteurs, 43 et 41 ans

Bilan 2005

Brice de Nice, champion du box-office français de l’année (4,3 millions d’entrées). Et puis le joli Ma vie en l’air et les décevants Chevaliers du ciel.

Atout

Avec leur société Mandarin Films, ils lancent et suivent des projets de A à Z, sans en faire trop afin de garder leur indépendance. Leur pari le plus gonflé, OSS 117…, est une réussite saluée par la presse et plus de 2 millions de spectateurs.

Handicap

Ils ont parfois le ventre plus gros que les yeux: Les Chevaliers du ciel n’ont attiré «que» 1,2 million de spectateurs.

Tendance 2006

Sorties prochaines: On va s’aimer, marivaudage musical qui pourrait être un des tubes de l’été. Tournages: une comédie fantastique de James Huth (Brice de Nice); La Possibilité d’une île de et par Michel Houellebecq… et un probable Brice de Nice 2.

7 – Stéphane Célérier et Frédéric Sichler

Directeur de Mars Distribution et directeur général de Studio Canal, 40 et 54 ans

Bilan 2005

L’un a participé aux productions des Poupées russes, du Petit Lieutenant, d’Anthony Zimmer… L’autre les a distribuées.

Atout

Sichler s’occupe du management, Célérier de l’artistique. Car Studio Canal, dirigé de façon complémentaire par cet incontournable tandem, est un spectre pluridisciplinaire générant un chiffre d’affaires de plus de 400 millions d’euros par an, en ventes internationales, distribution salles, production, etc.

Handicap

S’ils sont influents, ils n’en ont pas moins des comptes à rendre en haut lieu (Studio Canal est une filiale du groupe Canal +). Du coup, la peur du risque les a privés de jolis succès, tel Palais royal!, de Valérie Lemercier.

Tendance 2006

Après Fauteuils d’orchestre ou Jean-Philippe arrivent Selon Charlie, de Nicole Garcia, Indigènes, avec Jamel Debbouze, Prête-moi ta main, avec Alain Chabat et Charlotte Gainsbourg… Tout laisse à penser que Studio Canal, via Mars Distribution, sera encore une fois le premier distributeur de films français de l’année.

8 – Jean Dujardin

Acteur et auteur, 33 ans

Bilan 2005

Brice de Nice, bien entendu, dont il est également l’auteur.

Atout

Romantique dans Mariages!, sombre dans Le Convoyeur, cynique dans Il ne faut jurer de rien! … Doté d’un physique de héros et d’une aisance de pro, il peut tout jouer. Sa prestation dans OSS 117… confirme sa capacité à devenir le successeur de son idole: Jean-Paul Belmondo. D’autant que le public, tous âges confondus, l’aime autant que Bébel.

Handicap

Aussi populaire soit-il, ses fans ne le suivront pas sur des navets. Pour preuve, L’Amour aux trousses, sorti quelques semaines après Brice de Nice: un bide.

Tendance 2006

Parmi une multitude de propositions, il a choisi un polar, Lettres d’un tueur, et l’adaptation de 99 Francs par Jan Kounen. Ou comment ne pas se laisser étiqueter «acteur comique».

9 – Audrey Tautou

Actrice, 29 ans

Bilan 2005

Un second rôle dans Les Poupées russes. Et, surtout, un contrat en guise de passeport international: le premier rôle féminin de Da Vinci Code.

Atout

L’évocation de son seul nom permet de financer un long-métrage français et d’intéresser les investisseurs étrangers – plus que Sophie Marceau et Monica Bellucci réunies, jusque-là fers de lance des films à l’export.

Handicap

En France, aucun. Hors des frontières, elle doit être attentive à ne pas être cantonnée dans le créneau «French fiancée».

Tendance 2006

Après le carton annoncé de Da Vinci Code, on la verra dans Hors de prix, de Pierre Salvadori, au côté de Gad Elmaleh, un couple a priori fédérateur.

10 – Patrick Binet et Jean-Paul Rougier

Président-directeur général et directeur général de TFM

Bilan 2005

TFM, maison de distribution affiliée à TF 1, est derrière les succès d’Iznogoud et de Brice de Nice. Et derrière les échecs de La cloche a sonné et de La Maison de Nina.

Atout

Des reins solides, drainés par les films américains de chez Miramax (le M de TFM), et le pouvoir de TF 1. Le très secret Patrick Binet, responsable du pôle cinéma de la chaîne, œuvre financièrement dans l’ombre, tandis que Jean-Paul Rougier travaille sur le terrain, distributeur aguerri proche des exploitants.

Handicap

L’agenda de TFM ne compte pas moins de 16 longs-métrages à sortir d’ici à la fin de l’année. Dans ces conditions, impossible de les distribuer chacun avec le même soin.

Tendance 2006

Les Brigades du Tigre n’ont pas décollé (à peine 800 000 entrées). Il en ira peut-être autrement pour On va s’aimer et Les Aristos, la comédie de Charlotte de Turckheim, ou pour la nouvelle version du Grand Meaulnes.

11 – Michel Blanc

Acteur-auteur-réalisateur, 54 ans

Bilan 2005

Deux films comme acteur, sortis début 2006: un succès personnel, Je vous trouve très beau, et un triomphe aussi collectif qu’amical, Les Bronzés 3.

Atout

Malgré sa cote en demi-teinte, il ne doutait pas du potentiel public de Je vous trouve très beau. Deux mois avant sa sortie, il déclarait que si le film ne dépassait pas les 500 000 entrées, il arrêtait définitivement de faire l’acteur. C’est dire s’il y croyait. Et s’il a du flair.

Handicap

L’acteur est remis en selle. Mais quid du réalisateur?

Tendance 2006

Il fera l’acteur, donc. Dans Les Témoins, d’André Téchiné, avec Emmanuelle Béart. Et peut-être dans Le Deuxième Souffle, d’Alain Corneau, avec Daniel Auteuil.

12 – Valérie Lemercier

Actrice-auteur-réalisatrice, 42 ans

Bilan 2005

Elle a attiré 2,7 millions de sujets dans son Palais royal!

Atout

Une intégrité artistique au-dessus de tout soupçon, alliée à une intelligente gestion de son image. Absente quatre ans des écrans, elle a magistralement orchestré son retour. D’abord, lors d’un passage remarqué lors de la cérémonie de clôture du Festival de Cannes 2005. Puis, à travers une promotion tout-terrain pour Palais royal!. Enfin, en animatrice plébiscitée de la cérémonie des césars. Cerise sur le gâteau: sa composition dans Fauteuils d’orchestre, vue par près de 2 millions de spectateurs.

Handicap

Parce que ses films, comme réalisatrice, coûtent de plus en plus cher, elle met de plus en plus de temps à les financer.

Tendance 2006

Aucune mise en scène donc, mais deux rôles dans des films aux castings «bancables»: Le Héros de la famille, avec Gérard Lanvin et Catherine Deneuve, L’Invité, avec Daniel Auteuil et Thierry Lhermitte.

13 – Patrick de Carolis

Président de France Télévisions, 52 ans

Bilan 2005

Comme bailleur de fonds pour des comédies populaires (Tout pour plaire, Les Poupées russes), mais aussi comme aide financière à un cinéma d’auteur audacieux (De battre mon cœur s’est arrêté, Peindre ou faire l’amour), France Télévisions, dont Patrick de Carolis a pris la tête (succédant à Marc Tessier), a réussi une année impeccable.

Atout

La capacité de ses responsables cinéma, Pierre Héros pour France 2 et Isabelle Peyrefitte pour France 3, à conjuguer une mission «culturelle» de service public et un retour sur investissement plus qu’estimable – exception faite de Camping, qui n’est pas le plus culturel des choix, mais un des meilleurs placements de l’année.

Handicap

Les moyens relativement limités du groupe ne lui permettent pas de concurrencer TF 1 sur des budgets très élevés.

Tendance 2006

Même politique exigeante (deux films en compétition officielle à Cannes: Selon Charlie et Indigènes). Avec, en fin d’année, un changement dans l’organigramme de France 3: Isabelle Peyrefitte quittera son poste – on ne sait pas encore qui la remplacera.

14 – Patrick Godeau

Producteur, 52 ans

Bilan 2005

Il a mis en chantier deux films diamétralement opposés: L’Ivresse du pouvoir, de Claude Chabrol, et Camping, de Fabien Onteniente.

Atout

Un indubitable flair, au vu du million d’entrées pour Chabrol et des déjà plus de trois pour Onteniente. Godeau est un intuitif, opiniâtre et intraitable quand il a une idée en tête – payante, en l’occurrence.

Handicap

Comme il produit peu de longs-métrages (un ou deux par an), un bide financier important peut lui être fatal.

Tendance 2006

A l’abri du besoin grâce à ses deux récents succès, il produit sereinement et pour la troisième fois Claude Chabrol, dont le prochain tournage commence en septembre.

15 – Christophe Rossignon

Producteur, 46 ans

Bilan 2005

Personne n’y croyait. Lui, si. Avec l’appui de 27 partenaires, la plupart étrangers, il a mené à bien Joyeux Noël. 18 millions d’euros sur l’écran, 2 millions de spectateurs devant. Et une belle carrière internationale, auréolée d’une nomination à l’oscar.

Atout

Depuis La Haine jusqu’à Une hirondelle a fait le printemps, cet indépendant au parler franc et direct défend si farouchement ses projets – surtout quand ils deviennent des succès – qu’il force l’admiration.

Handicap

Il défend si farouchement ses projets qu’il peut aussi fatiguer ses interlocuteurs.

Tendance 2006

Il mise beaucoup sur Azur et Asmar, de Michel Ocelot (Kirikou et la sorcière), dessin animé à 10 millions d’euros sur lequel il travaille depuis trois ans. Farouchement, bien sûr.

16 – Mathilde Seigner

Actrice, 38 ans

Bilan 2005

Elle est à l’affiche de deux hits du box-office: Tout pour plaire (1,4 million d’entrées) et Palais royal!

Atout

Un caractère en acier trempé, agrémenté d’une gouaille très demandée sur les plateaux télé. A tel point qu’elle inclut désormais dans ses contrats un cachet supplémentaire pour assurer la promotion d’un film. A raison: le public semble en être fou.

Handicap

Sa gouaille et son caractère, justement, qui rebutent certains réalisateurs.

Tendance 2006

Camping renforce sa popularité. En attendant Le Passager de l’été, avec Catherine Frot, puis les comédies Danse avec lui, de Valérie Guignabodet, et Amis, de Michel Boujenah, où elle a le premier rôle.

17 – Francis Veber

Auteur-réalisateur, 68 ans

Bilan 2005

Le tournage de La Doublure, livraison trisannuelle du leader de la comédie française. Position confirmée avec plus de 3 millions d’entrées.

Atout

Il connaît son affaire, à savoir les ressorts comiques qui plaisent. Qu’il s’offre le luxe de revendre aux Etats-Unis, où ses films font systématiquement l’objet de remakes – La Doublure américaine sera réalisée par les frères Farrelly (Mary à tout prix).

Handicap

Un manque de discernement (il espérait 5 millions d’entrées pour La Doublure), dû à une assurance aveuglante. Du coup, il ne se renouvelle pas et risque de lasser.

Tendance 2006

Rien de prévu, sinon accompagner La Doublure dans le monde et suivre de près ses affaires hollywoodiennes.

18 – Laurent Storch et Etienne Mougeotte

Directeur général de TF 1 Films Production et vice-président-directeur général de TF 1, 44 et 66 ans

Bilan 2005

Une année en dents de scie, entre bonheurs – Palais royal!, Joyeux Noël – et malheurs – Quartier VIP, Olé!.

Atout

TF 1 a l’obligation légale de placer 3,2% de son chiffre d’affaires dans des productions françaises. Avec environ 50 millions d’euros à investir cette année, la chaîne reste un partenaire de poids. Et les deux hommes ne cachent pas qu’ils veulent, en priorité, des films qui réunissent, lors de leur diffusion, un minimum de 7,5 millions de téléspectateurs. Ils y mettent le prix, tels 10 millions d’euros pour avoir l’exclu sur Les Bronzés 3.

Handicap

A miser prioritairement sur les castings «bancables», ils sont passés à côté d’OSS 117… (Brice de Nice n’était pas sorti lors du montage financier) et de Je vous trouve très beau.

Tendance 2006

Outre les comédies populaires (Michou d’Auber, de Thomas Gilou, Comme t’y es belle…), une louable prise de risques pour des auteurs comme Guillaume Nicloux (qu’ils soutiennent depuis toujours) et son Concile de pierre, ou Pierre Jolivet (jusque-là soutenu par M 6) et son Irrésistible, avec Vincent Lindon.

19 – Olivier Delbosc et Marc Missonnier

Producteurs, 37 et 35 ans

Bilan 2005

Pour un petit succès (Anthony Zimmer, 800 000 entrées), beaucoup de revers (Combien tu m’aimes?, de Bertrand Blier, ou L’Avion, de Cédric Kahn).

Atouts

Déçus mais pas désespérés, ils redynamisent leur boîte, Fidélité Productions, en passant un accord de distribution avec Wild Bunch, la société la plus excitante du jour (partie prenante dans huit films en compétition à Cannes).

Handicap

Un enthousiasme parfois aveuglant pour une affiche glamour au détriment d’un scénario vissé. Exemple, Quatre Etoiles, avec José Garcia et Isabelle Carré.

Tendance 2006

S’ils n’ont pas réitéré, avec Jean-Philippe, le carton de Podium, ils restent dans la course avec une activité débordante – pas moins de huit films actuellement en tournage, dont beaucoup ont un fort potentiel public, comme Mon meilleur ami, avec Daniel Auteuil, Molière ou le Comédien malgré lui, avec Romain Duris, ou le nouveau long-métrage d’Emir Kusturica.

20 – Cécile de France

Actrice (belge), 30 ans

Bilan 2005

Tout le monde a été ravi de retrouver son personnage d’homo pragmatique dans Les Poupées russes et impressionné par sa faconde en maîtresse de cérémonie du Festival de Cannes.

Atout

Un naturel et une simplicité qui lui valent la sympathie du public et la confiance des professionnels.

Handicap

Même si elle a été la pierre angulaire de Fauteuils d’orchestre, elle n’a pas encore eu de succès personnel avec un vrai premier rôle.

Tendance 2006

Deux vrais premiers rôles, justement: Mauvaise Foi, de Roschdy Zem, et Quand j’étais chanteur, avec Gérard Depardieu, en compétition officielle à Cannes.

21 – Danièle Thompson

Auteur-réalisatrice, 64 ans

Bilan 2005

Elle met en scène Fauteuils d’orchestre.

Atout

Déjà scénariste à succès (de La Grande Vadrouille à La Reine Margot), elle est devenue une réalisatrice à millions (d’entrées): 1,4 pour La Bûche, 1 pour Décalage horaire, 1,9 pour Fauteuils d’orchestre.

Handicap

Elle n’ose pas, ou ne sait pas, raconter autre chose que des comédies de mœurs bourgeoises.

Tendance 2006

Accompagner son film à l’étranger, profiter de ses toiles de maître dans son bel appartement et cogiter son prochain scénario.

Si vous voulez connaître le calendrier de mes sessions de formations, allez sur Dirprod Formations.

Mes principales formations :

Créer sa boîte de prod !
Produire un documentaire pour la télé.
Directeur de production pour le cinéma, les indispensables.
Directeur de production en fiction télé, les indispensables.

La suite : là

Pour lire le début de l’article : ici